Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Haschich
 
Les services de police ont procédé, samedi en fin d’après-midi, à la saisie de près de 55 kg de haschich à l’aéroport de Marrakech-Ménara, a-t-on appris auprès de source sécuritaire dans la cité ocre.
La drogue saisie était dissimulée dans le bagage à soute de deux ressortissantes françaises d’origine respectivement marocaine et congolaise, précise la même source.
Les deux femmes, qui s’apprêtaient à embarquer à bord d’un vol régulier à destination de Paris, ont été arrêtées et seront déférées devant la justice pour trafic de drogue.
 
Démantèlement
 
La Gendarmerie Royale de Berrechid a mis hors d’état de nuire, dans la nuit du 8 au 9 janvier, une bande de 11 malfaiteurs, spécialisée dans le vol de bétail et de voitures, les agressions et le recel, qui sévissait à Tiznit, Settat, Berrechid et Casablanca.
Au cours de cette opération, une voiture et 16 têtes de bovins et d’ovins volées, ont été récupérées et restituées à leurs propriétaires.

Sept mis en cause ont été arrêtés et présentés à la justice et quatre complices, identifiés, sont activement recherchés.
 
Arrestation
 
La police judiciaire de Safi a procédé récemment à l’arrestation de 11 membres d’une bande soupçonnés d’avoir commis durant les dernières semaines une quinzaine de vols.
Les membres de la bande, qui sévissaient dans la banlieue sud de Safi, ont été arrêtés en flagrant délit, après une série de plaintes relatives à des vols de bétails et rackets de passants, ont précisé des sources de la police judiciaire de la ville.
Les mis en cause ont été déférés à la justice pour «vol avec violence sous la menace d’une arme blanche, vol qualifié, dissimulation de biens volés, et coups et blessures».
 
Blessures
 
Les éléments de la police de Marrakech ont interpellé, vendredi, une personne pour coups et blessures à l’arme blanche portés à deux ressortissants subsahariens, suite à un litige civil, a-t-on appris de source sécuritaire.

Selon les premiers éléments de l’enquête, il s’agit d’un différend autour du prix de loyer d’une chambre que le mis en cause louait aux deux victimes, qui s’est transformé en altercation avant que le propriétaire ne fasse usage de l’arme blanche, a-t-on précisé de même source.
L’une des deux victimes est actuellement admise en soins intensifs à l’hôpital Ibn Tofaïl, tandis que le mis en cause a été placé en garde à vue, sur instructions du Parquet, pour complément d’enquête en prévision de sa présentation à la justice. 

Lundi 13 Janvier 2014

Lu 475 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs