Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Arrestation

La police allemande a arrêté un ressortissant français âgé de 37 ans recherché par les autorités marocaines pour son implication présumée dans les attentats à la bombe commis en 2003 à Casablanca. Le suspect a été appréhendé à l’aéroport de Munich lundi en provenance de Paris avec sa famille et alors qu’il tentait de se rendre à Dubaï. L’homme a été présenté à un magistrat mardi et une procédure d’extradition a été engagée, précise la police allemande dans un communiqué. Treize kamikazes avaient provoqué cinq explosions à Casablanca en mai 2003, touchant un restaurant espagnol, un hôtel de luxe et un centre de la communauté juive. Les attaques avaient fait 45 tués dont les agresseurs.

Attentat

Un homme portant l’uniforme de la police afghane a tué par balles mardi deux soldats britanniques en Afghanistan, avant de réussir à s’enfuir, a annoncé un responsable des forces de l’ordre de la province du Helmand, dans le Sud. La Force internationale d’assistance et de sécurité (Isaf), menée par l’Otan, a confirmé les deux morts mais n’a pas fourni leur nationalité. Les attaques “de l’intérieur” visant les forces occidentales ont sapé la confiance entre la coalition et les forces afghanes à l’heure où l’Otan prépare le retrait de la majorité de ses troupes de combat d’ici la fin 2014.
 
Affrontements

Un militant islamiste radical a été tué et deux agents des forces de l’ordre blessés mardi soir en banlieue de Tunis, lors des plus graves affrontements de ce type en Tunisie depuis l’attaque le 14 septembre dernier de l’ambassade des Etats-Unis.
Le militant a été tué lors d’une riposte des forces de sécurité à la suite d’une attaque dans la soirée contre deux postes de la garde nationale tunisienne dans la banlieue de Tunis de la Manouba, a indiqué à l’AFP le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Khaled Tarrouche.
“L’intervention des forces de l’ordre a entraîné la mort d’un assaillant touché par une balle”, a indiqué le porte-parole, sans identifier la victime.

Libé
Mercredi 31 Octobre 2012

Lu 102 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs