Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Enseignement
Le Ministère de l'éducation nationale (MEN) a annoncé, mercredi, la mise en place d'une commission médicale du ministère de la Santé pour réexaminer toutes les demandes de mutation pour des raisons médicales des enseignants présentées au ministère.
Un communiqué du ministère indique que cette commission va se pencher directement sur l'examen de ces demandes, à partir du 16 juillet courant, au sein du Centre de formation et des rencontres nationales situé à Hay Ennahda à Rabat.
Le ministère invite ainsi les enseignants concernés à se présenter devant ladite commission munis de tous les documents justificatifs, notant que la liste des convoqués comprenant la date de réexamen des dossiers est disponible sur le site web du ministère de l'éducation nationale: www.men.gov.ma.
Le MEN avait indiqué dans un communiqué que le nombre de bénéficiaires du mouvement de mutation des enseignants au titre de l'année 2012 a atteint un total de 5.345 participants y compris ceux ayant bénéficié du regroupement familial, de permutation pour des raisons de santé et de permutation par voie électronique.
Ce mouvement a également permis la mutation de 103 enseignants et enseignantes dans le cadre des demandes pour des raisons de santé qui sont traitées par la commission sanitaire centrale.
 
Session
Le Conseil de la ville de Casablanca a annoncé mardi la tenue, le 17 courant, d'une session extraordinaire consacrée exclusivement aux maisons menaçant ruine dans le périmètre urbain de la métropole.
Lors de la réunion du Conseil en session ordinaire au titre du mois de juillet, l'accent a également été mis sur la participation de tous les intervenants dans ce domaine afin de donner les éclaircissements nécessaires sur cette problématique et d'en discuter tous les aspects. La question des maisons menaçant ruine était inscrite à l'ordre du jour de cette session à travers la présentation d'un exposé par un délégué du ministère de l'Habitat, de l'urbanisme et de la Politique de la ville, mais les conseillers ont insisté sur la présence de l'ensemble des intervenants dans ce domaine, dont l'Agence Urbaine et la Société nationale d'aménagement communal (SONADAC) et sur la nécessité de consacrer une session extraordinaire à ce sujet.
Lors de cette réunion ordinaire, il a été procédé à l'examen et l'adoption d'une convention concernant l'exploitation du tramway et décision a été prise de baptiser certaines artères de la ville des noms de certaines personnalités marocaines, dont Mohamed Naciri, Abdellah Ibrahim, Abou Bakr Kadiri et Abdelhadi Boutaleb.
Les conseillers ont également adopté plusieurs points relatifs à la réalisation du Grand théâtre de Casablanca, à la création de bureaux d'état civil dans le territoire de la commune urbaine de Casablanca et à la décharge publique.

Libé
Jeudi 12 Juillet 2012

Lu 236 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs