Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers sportifs




Cyclisme

Le cycliste marocain Anass Ait El Abdia a conservé son maillot jaune à l'issue de la 7ème étape du 30ème Tour cycliste du Maroc, disputée jeudi entre Guercif et Fès sur 184,5 km, en monopolisant la tête du classement général individuel pour la quatrième étape d’affilée.
Ait El Abdia possède 5mn 54sec d’écart sur l’Américain Jones Christopher, et avait décroché ce maillot très convoité au terme de la 4ème étape, la plus difficile de la compétition, courue lundi entre Oued Laou et Al Hoceima, sur 191,5 km. Le jeune Marocain avait alors détrôné le Français Sellier Simon, sociétaire de l’équipe Vendée U- Pays de la Loire.
Le coureur azerbaïdjanais Asadov Elchin, de l'équipe Synergy Baku Cycling Project, a, par ailleurs, remporté cette 7ème étape. Il a parcouru la distance en 04h57:11, devançant, au sprint final, le Marocain Karmouchi Hatim (Maroc régional Nord) et le Croate, Rumac Jozip, porteur du maillot du meilleur grimpeur.
Au terme de cette étape, le maillot vert, décroché par l’Américain Koeugh Leuke mercredi, est désormais en possession du  Marocain Galdoune Ahmed Amine, de l’équipe Gallina Colosio Eurofeed (Italie).

Tennis

Le tennisman marocain, Amine Ahouda, s’est incliné jeudi, au second tour de la 33è édition du Grand Prix Hassan II de tennis, qui se déroule du 08 au 16 courant, sur les courts du Royal Tennis Club de Marrakech (RTCMA).
Le joueur marocain qui n’a pas pu suivre le rythme imposé par le tennisman allemand Jan-Lennard Struff, s’est incliné en deux sets (6-3,6-4).
Dans une déclaration à la presse, Amine Ahouda a souligné qu’il avait fait de son mieux, qualifiant sa participation à ce tournoi de "très positive".
Le tennisman marocain a exprimé sa ferme détermination à déployer plus d’efforts et à s’entraîner davantage en vue d’améliorer son niveau, lors des prochaines échéances, ajoutant que Jan-Lennard Struff a participé à plusieurs grands tournois qui lui ont permis d'améliorer ses performances.


Manchester United en échec, violences et tension
à OL-Besiktas


Manchester United, tenu en échec sur la pelouse d'Anderlecht (1-1) jeudi, devra gagner au retour pour voir les demi-finales d'Europa League, ou enregistrer un nul blanc alors que les violences ont retardé de 45 minutes le coup d'envoi de Lyon-Besiktas (2-1).
Si le jeu a prévalu à Bruxelles, Amsterdam (2-0 pour l'Ajax devant Schalke) et à Vigo (3-2 pour le Celta local face au RC Genk), Lyonnais et Stambouliotes ont offert des images de violences avec des bagarres entre supporters, des gaz lacrymogènes, des charges de CRS et le terrain envahi par des supporters lyonnais bombardés de projectiles dans le virage Sud.
Une fois sur le terrain, c'est Besiktas qui a ouvert la marque par Ryan Babel (15e) alors que Lyon a vendangé de très nombreuses occasions de but avant d'égaliser par Corentin Tolisso (83e) et l'emporter grâce à un but de Jérémy Morel (84e).
A Amsterdam, l'Ajax a fait plier les Allemands grâce à un doublé de Davy Klaassen (23e sur pen., 52), alors qu'à Vigo, le Celta avait été surpris par l'ouverture du score par Jean-Paul Boetius (10e) avant de marquer trois buts de suite. Thomas Buffel a réussi le but de l'espoir des Belges en vue du retour dans une semaine.


Le Mali
saisit le TAS


Le Mali par l'entremise du ministre des Sports, Amion Guindo, a introduit un appel auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS) sur la suspension de la Fédération locale (Fémafoot) par la FIFA pour ingérence politique, le mois dernier, rapportent jeudi les médias locaux, citant un courrier du TAS.
"Par la présente, j'accuse réception de la déclaration d'appel déposée par la Fédération malienne de football auprès du Tribunal arbitral du sport contre la FIFA à l'encontre de la décision rendue par le Bureau du Conseil de la FIFA le 16 mars 2017", indique la même source.
L'appel consiste, notamment, pour l'Etat malien de permettre à la Fémafoot de retrouver tous ses droits de membre à la FIFA.
De son côté, la Confédération africaine de football (CAF) a demandé, mercredi, au Mali de retrouver sa stabilité au plus tard le 30 avril au risque de se disqualifier de la CAN U17 prévue au Gabon au profit de l'Ethiopie.

Samedi 15 Avril 2017

Lu 210 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs