Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers du monde




Divers du monde
Coopération
La France a décidé de reprendre sa coopération militaire avec le Mali, interrompue depuis un coup d’État en mars, alors que se prépare l’envoi d’une force internationale pour reconquérir le nord du pays occupé par des islamistes armés, a annoncé à l’AFP un diplomate français.
 «En ce qui concerne la question militaire, le gouvernement français a marqué sa disponibilité à coopérer avec le Mali dans ce domaine», a déclaré Jean Félix-Paganon, envoyé spécial de la France au Sahel, avant son départ de Bamako dimanche soir. «J’étais effectivement chargé d’en informer nos interlocuteurs maliens, de leur dire que nous étions à leur disposition», a-t-il ajouté.
 En fonction de ce qui est nécessaire, la décision de principe est prise pour répondre aux besoins de l’armée malienne », a affirmé Jean Félix-Paganon.

Démenti
Fidel Castro dément lundi à la une de Granma, l’organe du Parti communiste cubain, les rumeurs l’annonçant comme mort ou à l’agonie. Dans un article accompagné d’une photo où il apparaît tenant à la main le Granma de vendredi, l’ancien président cubain accuse les agences de presse et les ennemis de Cuba de propager des «stupidités». Il vise en particulier un article paru la semaine dernière dans un journal espagnol l’annonçant dans un état végétatif à la suite d’une attaque cérébrale.

Interdiction
Les forces de l’ordre sud-coréennes ont interdit lundi le largage par des militants de tracts de propagande vers la Corée du Nord après la menace de Pyongyang d’une attaque militaire si ce projet était maintenu. La police et l’armée sud-coréennes avaient bloqué les sorties d’autoroutes menant vers le site de lancement situé près de la zone démilitarisée qui sépare le Nord de son riche voisin.
 Vendredi, la Corée du Nord avait menacé le Sud de «frappe militaire impitoyable» si Séoul autorisait des militants à mener à bien leur projet de larguer des ballons contenant des tracts politiques sur son territoire.
 Il s’agissait de la première menace proférée par le Nord depuis l’arrivée au pouvoir en décembre dernier de Kim Jong-un, dont on estime qu’il est âgé de 28 ans.  

Libé
Mardi 23 Octobre 2012

Lu 170 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs