Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers Sports




Divers Sports
Ukraine-France (2-0)

A Kiev, les Bleus ont eu droit à un énorme combat livré par des Ukrainiens survoltés. L'attaquant Zozulya a ouvert le score à l'heure de jeu, au terme d'une très belle action collective qui a donné le tournis à la défense française. Les hommes de Didier Deschamps, constamment perturbés par le pressing adverse, n'ont jamais vraiment pu développer leur jeu, à l'image de Nasri, titularisé en meneur et qui n'a jamais pesé dans les débats, manquant même une énorme occasion d'égaliser. L'Ukraine, qui rêve vaincre le signe indien en barrages d'un Mondial après les échecs de 1997, 2001, 2009, n'a pas volé son succès, parvenant à placer des Bleus au bord du précipice à plusieurs occasions, avant de les y pousser avec un penalty de Iarmolenko (83e).

Portugal-Suède (1-0)

Dans le choc des titans qui l'opposait à Zlatan Ibrahimovic, Cristiano Ronaldo a remporté la première manche, avec un but en fin de match (82e) qui a donné ce précieux avantage aux Portugais. CR7, dans une rencontre physique, ne s'est pas baladé, mais à l'image de son but plein de rage d'une tête plongeante de près, il a répondu présent dans ce grand rendez-vous. Sa tête sur la transversale à la 86e minute aurait même pu donner un matelas plus confortable à son équipe. Si la Suède a plutôt bien résisté aux assauts portugais, Ibra, lui, n’a été guère en vue. Il devra montrer un tout autre visage pour permettre aux Suédois de renverser la situation à Stockholm mardi.

Islande - Croatie (0-0)

A Reykjavik, les Croates ont manqué une bonne occasion de faire un premier pas vers la qualification, alors que le scénario de la rencontre leur a pourtant été favorable. Ils ont été en supériorité numérique durant quasiment toute la seconde période, après l'exclusion de Skulason. Mais le gardien Halldorsson a maintenu le sursis de l'Islande en étant décisif plusieurs fois face à Mandzukic, guère en verve à l'image d'une Croatie en manque évident d'inspiration.

Grèce - Roumanie (3-1)

Les Grecs ont pris une solide option, même si les Roumains ont marqué ce fameux but à l'extérieur qui compte tant. Lors des 20 premières minutes totalement débridées, Mitroglu, légèrement hors-jeu, a d'abord ouvert le score pour les Hellènes (14e). Stancu a égalisé de la tête dans un angle impossible (19e), mais Salpingidis a redonné l'avantage aux Grecs dans la minute suivante. Mitroglu, l'attaquant de l'Olympiakos, devant son public du Pirée, a donné deux buts d'avance en seconde période, qui devraient permettre à la Grèce, experte en conservation d'un résultat, d'entrevoir sereinement une 3e participation à un Mondial.

Libé
Lundi 18 Novembre 2013

Lu 157 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs