Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers Economie




Retour à la croissance bénéficiaire pour l’opérateur laitier Centrale Danone

Le leader des produits laitiers au Maroc, Centrale Danone, enregistre un redressement notable au premier semestre 2016 par rapport à la même période de l’année écoulée, commentent les analystes de BMCE Capital Bourse.
A l’occasion de la publication des résultats biannuels de la société cotée à la Bourse de Casablanca, les analystes financiers soulignent une légère hausse de 0,6% du chiffre d'affaires consolidé de Centrale Danone à 3,31 milliards de dirhams (MMDH), et ce malgré un marché fortement concurrentiel notamment sur les segments lait et fromages.
Dans une ample mesure, l'excédent brut d’exploitation (EBE) courant consolidé se hisse de 10,4% à 347 millions de dirhams, en raison essentiellement d'une amélioration des coûts des matières et d'une maîtrise des charges d'exploitation, ont-ils relevé, notant que la marge d'EBITDA gagne ainsi un point à 10,5%. Pour sa part, le résultat net part du Groupe (RNPG) réalise un bond de 5,2% à 47 MDH, suite à la non-reconduction des charges exceptionnelles enregistrées en 2015, ajoute la même source. Au volet des perspectives et dans un environnement concurrentiel, le Groupe entend maintenir son agenda de transformation et devrait poursuivre ses investissements pour renforcer son portefeuille de marques, ses structures opérationnelles ainsi que la stratégie de développement de son écosystème.


Levée de l’interdiction sur la commercialisation des
coquillages issus de Jmaâ Ouled Ghanem-Dar Lhamra


Le département de la pêche maritime a décidé vendredi de lever l'interdiction sur le ramassage et la commercialisation des coquillages au niveau de la zone Jmaâ Ouled Ghanem-Dar Lhamra relevant de la circonscription maritime d'El Jadida.
Cette levée d’interdiction a été prise sur la base des résultats d'analyses effectuées par l'Institut national de recherche halieutique (INRH) qui ont montré une stabilité du milieu et une purification totale des coquillages au niveau de cette zone, indique vendredi un communiqué du département de la pêche maritime.
Le département recommande ainsi aux consommateurs de ne s'approvisionner qu'en produits conditionnés, portant les étiquettes sanitaires d'identification, et commercialisés dans les points de vente autorisés, notant que les coquillages colportés ou vendus en vrac ne présentent aucune garantie de salubrité et constituent un danger pour la santé publique.
L'INRH avait relevé la présence de toxines marines dans les coquillages à des teneurs anormales au niveau de ladite zone. C’est ainsi que le département de la pêche maritime avait décidé d'interdire le 25 août dernier le ramassage et la commercialisation de tous coquillages jusqu'à épuration totale du milieu.

 

Mardi 27 Septembre 2016

Lu 246 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs