Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers Economie




Baisse de la facture énergétique à fin juillet

La facture énergétique a enregistré une baisse de 42,6% à fin juillet 2016, pour s'établir à 29,42 milliards de dirhams (MMDH), contre 41,95 MMDH une année auparavant, selon l'Office des changes. La part de la facture énergétique dans le total des importations a ainsi reculé de 6,3 points, soit 12,5% au titre des sept premiers mois de l'année 2016 au lieu de 18,8% à fin juillet 2015, a relevé l’Office des changes dans les indicateurs mensuels des échanges extérieurs de juillet 2016.
Cette baisse est attribuable essentiellement à la régression des approvisionnements en huile brute de pétrole (-100%), et dans une moindre mesure au recul des importations de gaz de pétrole et autres hydrocarbures (-32,9%), a expliqué l'Office des changes, faisant état d’un retrait du gas-oils et fuel-oils (-7,1%).
En dépit de la chute des produits énergétiques, les importations ont augmenté de 4,9% (234,58 MMDH contre 223,67 MMDH à fin juillet 2015), a-t-il souligné, précisant que cette hausse est imputable à l’accroissement des achats de biens d’équipement (+21,8%), de produits finis de consommation (+15,3%), de produits alimentaires (+15,5%) et de demi-produits (+7,2%).

Désenclavement des zones rurales

Le coup d'envoi officiel a été donné, mardi à Casablanca, à MASSALEEK, un programme régional de développement des pistes rurales de la région Casablanca-Settat, avec l'objectif de porter de 47% à 90% le linéaire aménagé à l’horizon 2018.
Ce programme s’inscrit dans le cadre des orientations Royales définies dans le discours du Trône de 2015, les compétences propres de la région telle que définies dans la Loi organique 11.114 relative aux régions, et également de la mise en œuvre des décisions du Conseil régional de Casablanca-Settat.
Dans une allocution à cette occasion, le président de la région Casablanca-Settat, Mustapha Bakkoury, a indiqué que ce programme renforce l'engagement de la région en faveur de sa population rurale et vise à permettre aux habitants et visiteurs des douars et communes rurales d'emprunter des pistes dans des conditions acceptables quelle que soit la saison. Il a souligné que la région initie ce programme avec une démarche innovante visant à aménager environ 4500 km de pistes en 30 mois.

Vendredi 9 Septembre 2016

Lu 255 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs