Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers Economie




La croissance en Chine tombe sous 7 %

La croissance chinoise a ralenti à 6,9 % au troisième trimestre, sa pire performance depuis la crise financière de 2009, selon des statistiques publiées récemment par le Bureau national des statistiques (BNS).
 Alors que la croissance chinoise avait glissé en 2014 à 7,3 %, Pékin table pour 2015 sur une performance d'"environ 7 %", ce qui serait un plus bas depuis un quart de siècle.
 Pour sa part, la production industrielle a progressé de 5,7 % en septembre sur un an, très en deçà du gonflement de 6,1 % enregistré en août, a indiqué le BNS. La consommation nationale d'électricité a carrément diminué le mois dernier de 0,2 % sur un an.
 Quant aux investissements en capital fixe, qui mesurent notamment les investissements immobiliers et les investissements dans les infrastructures, ils ressortent en hausse de 10,3 % sur un an pour les neuf mois de l'année, en nette décélération. Témoin de l'essoufflement de l'activité, le commerce extérieur de la Chine s'est dégradé de façon spectaculaire: le montant en dollars de ses importations s'est effondré de quelque 20 % en septembre, tandis que ses exportations trébuchaient de 3,7 %, ont annoncé les douanes la semaine dernière.


Mission des experts de l'Agence
internationale de l'énergie atomique


Un groupe d'experts de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) effectue une visite du 19 au 26 octobre au Maroc pour procéder à une évaluation globale des capacités nationales nucléaires nécessaires à un programme électronucléaire.  Connue au niveau international sous le nom "INIR", cette mission intervient conformément à la stratégie énergétique nationale qui considère l'électronucléaire comme une option alternative à long terme, indique un communiqué du ministère de l'Energie, des Mines, de l'Eau et de l'Environnement. Cette mission portera sur une vingtaine de domaines concernant les aspects à la fois techniques, réglementaires, de sûreté et sécurité, de gestion des déchets radioactifs, des ressources humaines, de communication et d'autres, précise le communiqué. Le principal objectif de la mission INIR est d'évaluer les capacités nationales dans le domaine de l'énergie nucléaire, d'identifier le gap et les pistes d'amélioration et d'arrêter un ensemble de recommandations pour y remédier.

Mercredi 21 Octobre 2015

Lu 358 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs