Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers Economie




Nomination

Le secrétaire général du Conseil économique, social et environnemental, Driss Guerraoui vient d'être nommé président de la délégation de l'Institut luso-arabe pour la coopération (ILAC) au Maroc et dans la région du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord (MENA).
Le conseil de direction de l'ILAC, réuni récemment, a décidé à l'unanimité de nommer M. Guerraoui à ce poste en hommage à ses actions, son soutien et sa collaboration fructueuse avec l'Institut et en faveur du développement des relations luso-arabes, apprend-on auprès de l'ILAC.
Pour les responsables de l'Institut, cette nomination contribuera de manière concrète au renforcement des relations de coopération et d'amitié qui lient le Portugal et le monde arabe, et plus particulièrement le Maroc.
M. Guerraoui avait reçu, en juin dernier à Lisbonne, la médaille du Mérite culturel de l'Institut luso-arabe pour la coopération, en reconnaissance de son parcours et ses actions en faveur des relations luso-arabes.
L'ILAC a été créé en 1985, à l'initiative d'un groupe de personnalités académiques, politiques et économiques portugaises, dans l'objectif d'engager de nouvelles voies pour le dialogue, la coopération et l'amitié entre les peuples portugais et arabe.

Production

L'indice des prix à la production du secteur des "industries manufacturières" a enregistré une baisse de 1% au cours du mois d'août dernier par rapport au mois précèdent, selon le Haut-commissariat au plan (HCP).
Cette baisse résulte notamment de la baisse des prix de la "cokéfaction et raffinage" de 10,1%, de la "métallurgie" de 1,5% et du "travail du bois et fabrication d'articles en bois" de 0,7%, explique le HCP qui vient de publier sa note d'information relative à l'indice des prix à la production industrielle, énergétique et minière du mois d'août 2015, indique la MAP.
 Ce repli s'explique également par la hausse enregistrée dans l'"industrie chimique" de 0,7%, des "industries alimentaires" et de la "fabrication de textiles" de 0,2%.
 Par ailleurs, les indices des prix à la production des secteurs des "industries extractives", de la "production et distribution d'électricité" et de la "production et distribution d'eau" sont, de leur côté, restés sans changement notable.

Jeudi 1 Octobre 2015

Lu 183 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs