Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers Economie




Volatilité des marchés: le FMI
note le risque de contagion


La volatilité constatée ces derniers jours sur les marchés financiers montre à quelle rapidité l'inquiétude peut se propager d'une économie à l'autre, a déclaré hier mercredi la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde. "Ce que l'on a vu ces dernières semaines, c'est à quel point l'Asie est le cœur de l'économie mondiale et à quel point une perturbation sur un marché asiatique peut se propager au reste du monde", a-t-elle souligné pendant une conférence dans la capitale indonésienne, Djakarta. Christine Lagarde a précisé que l'économie mondiale était confrontée à la fois au rééquilibrage de l'économie chinoise, au ralentissement de la croissance japonaise, à la chute des prix des matières premières et aux incertitudes entourant la date et le rythme de relèvement des taux d'intérêts américains. Dans ce contexte incertain, la patronne du FMI a insisté sur la nécessité pour chaque pays d'adopter une politique budgétaire et monétaire prudente pour être en mesure d'absorber d'éventuels chocs. "Les autorités et les superviseurs doivent faire preuve en permanence de vigilance, en particulier quand ils ont affaire à des produits (financiers) nouveaux et innovants", a-t-elle insisté.

Baisse des dettes des ménages
espagnols à fin juillet


La dette des ménages espagnols a atteint 733,239 milliards d'euros à fin juillet, soit une baisse de 1,2 % par rapport au mois précédent, selon des chiffres de la Banque centrale d'Espagne (BCE) publiés récemment. Cette nouvelle baisse situe les dettes des ménages espagnols au niveau d'août 2006, soit avant le déclenchement de la crise économique dans ce pays en 2008, explique la BCE dans son bulletin sur la stabilité financière du pays. Cette performance est due principalement à la chute du volume des crédits de logement (-0,4 %) à 571,791 milliards d'euros et de consommation (-3,8 %) à 161.447 milliards d'euros, précise la même source. Quant à la dette des entreprises, elle a également enregistré un recul de 0,05 % lors du mois de juillet, pour se situer à 941.345 milliards d'euros, selon la BCE. L'endettement des ménages espagnols représente plus de 80 % du Produit intérieur brut (PIB), ce qui constitue un facteur de méfiance des marchés à l'égard de l'économie espagnole. L'Espagne est l'un des pays européens qui ont beaucoup souffert de la crise économique ces dernières années, ce qui s'est répercuté sur la croissance du pays ainsi que sur le volet social.

Jeudi 3 Septembre 2015

Lu 319 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs