Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers Economie




La dette publique en baisse au Portugal

La dette publique portugaise s'est établie à 128,6% du produit intérieur brut (PIB) au 2ème trimestre de l'année, contre 129,6% au trimestre précédent, soit le niveau le plus bas depuis 2012, a indiqué la Banque du Portugal (BdP). Selon un bulletin statistique de la BdP, la dette publique au sens de Maastricht a totalisé quelque 225,456 milliards d'euros à fin juin dernier, soit 3,7 milliards d'euros de moins par rapport au mois précédent, où la dette s'est élevée à 229,204 milliards.
 Hors dépôts de l'administration centrale, la dette s'est élevée à 210,737 milliards d'euros entre avril et juin derniers, ce qui représente 120,2% du PIB, contre 119,8% du PIB au trimestre précédent.
 Malgré cette tendance à la baisse qu'emprunte la dette publique, l'année se terminera sans que les objectifs fixés par le gouvernement dans le programme de stabilité, c'est-à-dire une dette de 124,2% du PIB, ne soient atteints, estiment les observateurs.
 En 2014, la dette publique au Portugal s'est élevée à 128,7% du PIB, en hausse de 0,7 point de pourcentage par rapport à l'année précédente.

Une compagnie brésilienne, fortement
endettée après un scandale de corruption


La compagnie pétrolière brésilienne Petrobras a décidé, récemment, de mettre en vente 25% des actifs de sa filiale de distribution "BR Distribuidora", en vue de payer une partie de ses dettes estimées à 120 milliards de réaux, a rapporté la presse locale.
Selon un communiqué du conseil d'administration du géant pétrolier, cité par ces sources, la compagnie, fortement endettée après un scandale de corruption d'envergure internationale, a fait une demande auprès de la commission des valeurs mobilières (CVM) en vue de vendre 25% des actifs de sa filiale de distribution du carburant. La vente des actifs de la compagnie contrôlée par l'Etat, qui intervient suite à une chute spectaculaire de 89% des bénéfices au 2ème trimestre 2015, vise avant tout à augmenter le capital de Petrobras et à bonifier la valeur de ses actifs. Cette mesure concerne également plusieurs immeubles désaffectés, ainsi qu'une plate-forme pétrolière P-34, construite au Japon dans les années 1950.
 La vente annoncée des actifs suscite l'inquiétude des employés, qui avaient observé fin juillet une grève générale de 24 heures pour empêcher la privatisation de l'unique exploitant des énormes réserves pétrolières offshore situées au large des côtes sud-est du Brésil, rappelle-t-on.

Lundi 24 Août 2015

Lu 272 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs