Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers Economie




Divers Economie
Partenariat 

Un accord de coopération destiné à établir un partenariat plus étroit entre la Chambre de commerce et d'industrie du Maroc en côte d'Ivoire (CCIM-CI) et la Chambre de commerce et d'industrie France Côte d'Ivoire (CCI-France Côte d'Ivoire), a été signé récemment à Abidjan.
Paraphé par Abdelilah El Hamdouni, président de la CCIM-CI et Jean-Louis Legras, président de la CCI France Côte d'Ivoire, cet accord s'inscrit en droite ligne des liens de coopération existant entre le Maroc et la France, et répond à l'évidence de l'attrait pérenne du marché ivoirien pour les deux pays. Cet accord cadre parfaitement avec la présence significative de la communauté d'affaires marocaine et française en Côte d'Ivoire, aux côtés des Ivoiriens, regroupés au sein des deux Chambres respectives, et témoigne de la volonté de créer entre les deux instances une véritable synergie de collaboration au service du rapprochement économique stratégique entre la France, le Maroc et la Côte d'Ivoire.

Eau 

Un programme exemplaire d'arrosage d'espaces verts et de jardins publics à partir de puits est en cours de mise en œuvre, afin de réduire de 3 millions de dirhams (MDH) les coûts annuels, selon un rapport de la commune urbaine de Tétouan. Ce projet vise à préserver la ressource en eau et à rationaliser son utilisation, tout en réduisant la facturation relative à la consommation en eau potable par la ville de Tétouan pour l'arrosage des espaces verts, outre l'élargissement des espaces irrigués à 10.000 hectares. Le rapport fait également savoir que ce projet porte sur l'exploration des eaux souterraines dans la ville et le forage de puits et leur équipement, notant qu'il devrait permettre d'abaisser d'environ 2,70 MDH, par an, les coûts liés à la consommation d'eau. Le montant versé par la commune urbaine pour le paiement de la facturation d'eau potable s'élève à 7 MDH par an, dont 2,7 MDH pour l'arrosage des espaces verts et 3,3 MDH pour la consommation d'eau à usage public.
Ce projet a nécessité jusqu'au début de l'année en cours un budget d'environ 1,421 MDH, dédié notamment au forage de puits, à la construction de réservoirs de stockage d'eau et à la collecte d'eaux dans la région de Sidi Abdellah Al Fakhar et la zone avoisinant l'école Moulay Abdeslam Ben Mchich, ainsi qu'à l'extension de réseaux d'eau pour l'arrosage des espaces verts et la mise en place d'un réservoir mobile pour irriguer d'autres zones de la ville de Tétouan non concernées par le programme. 
Le rapport note que la dernière tranche du projet porte sur le forage de puits à l'entrée de la ville, la construction d'un réservoir important pour la collecte d'eau et l'arrosage d'une superficie de 2.500 m2 de jardins et d'espaces verts.

Vendredi 6 Mars 2015

Lu 324 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs