Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers Economie




Divers Economie
Forum 

La deuxième édition du Forum de l'énergie de Rabat se tiendra le 25 février sous le thème "Renforcement de la coopération et du partenariat pour un développement énergétique durable au Moyen-Orient et en Afrique : le rôle de la Charte internationale de l'énergie". 
Organisé par le ministère de l'Energie, des Mines, de l'Eau et de l'Environnement, en collaboration avec le ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas et le Secrétariat de la Charte de l'énergie, ce Forum permettra d'examiner les opportunités offertes par une coopération renforcée et des partenariats développés pour relever les défis de l'accès à une énergie durable et abordable, indique le ministère dans un communiqué.
Des responsables gouvernementaux et des intervenants représentant le secteur de l'industrie énergétique, des organisations internationales, des institutions financières internationales, le monde académique et la société civile, discuteront de thèmes liés notamment à la promotion et la protection des investissements énergétiques, l'efficacité énergétique, les énergies renouvelables, l'exploitation du potentiel énergétique de l'Afrique et la lutte contre la pauvreté énergétique.
Cet événement, indique le communiqué, fait suite au 1er Forum de l'énergie de Rabat, tenu les 20 et 21 septembre 2012, qui avait été marqué par la signature par le Maroc de la Charte de l'énergie, en tant que premier pays d'Afrique à le faire.

Energie

La transition énergétique au Maroc a bel et bien commencé, a souligné, récemment à Casablanca, Said Mouline, directeur de l'Agence marocaine pour le développement des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique (ADEREE). La prise en compte de la dépendance énergétique à hauteur de 97% a motivé le Maroc à se doter d'une stratégie "très volontariste" en matière des énergies renouvelables et d'efficacité énergétique qui s'assigne pour objectif la réduction des énergies conventionnelles, a indiqué M. Mouline qui intervenait lors d'une rencontre-débat sur le thème "Enjeux et défis des énergies renouvelables dans un contexte fluctuant des prix des énergies".
Le directeur général de l'ADEREE a relevé que malgré la baisse significative des cours du pétrole, ce marché demeure "incertain", soulignant que le Maroc est appelé à aller de l'avant dans sa politique visant une transition énergétique graduelle susceptible de réduire une facture énergétique difficilement supportable avec des retombées socio-économiques négatives.

Samedi 21 Février 2015

Lu 317 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs