Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers Economie




Divers Economie
Electricité

"La production d'électricité à partir de l'énergie nucléaire est un choix ouvert qui pourrait être envisageable à partir de 2030 (…) à moins que les donnes régionales ne changent", a souligné, mardi dernier, le ministre de l'Energie, des Mines, de l'Eau et de l'Environnement, Abdelkader Amara.
Le recours à cette option envisageable s'inscrit dans le cadre de la diversification des sources d'énergie, a-t-il expliqué lors du Forum de la MAP, organisé autour de la thématique: "Le Maroc est-il à la veille d'une transition énergétique?".

Notes 

L'agence de notation Fitch Ratings a confirmé récemment les notes "BBB-" et "BBB" du Maroc respectivement pour ses dettes à long terme en devises et en monnaie locale avec perspectives stables. Selon un communiqué du ministère de l'Economie et des Finances, les notes du Maroc sont soutenues, selon l'agence, par la stabilité macroéconomique et politique du pays dans un environnement régional et international instable et par la résilience de la croissance du PIB, en dépit d'une baisse de la demande extérieure provenant de l'Europe, le principal partenaire économique du Maroc. Toutefois, est-il ajouté, les indicateurs sociaux du Maroc restent globalement plus faibles que ceux des pays pairs. En termes de perspectives, l'agence prévoit une réduction du déficit budgétaire d'une part, en raison de la baisse de la charge de compensation et de la maîtrise des dépenses courantes, et du déficit compte courant d'autre part, grâce à la consolidation des finances publiques, l'accélération des exportations des nouveaux secteurs industriels et l'amélioration du contexte global. La réduction de ces deux déficits, qui ont atteint des pics en 2012, est soutenue par un fort engagement politique à poursuivre les réformes, ajoute Fitch.

Trésorerie 

La Direction du Trésor et des Finances extérieures (DTFE), relevant du ministère de l'Economie et des Finances, a annoncé mercredi dernier la souscription de bons de Trésor pour un montant de 3 milliards de dirhams (MMDH), lors de l'adjudication du 28 octobre 2014. 
Il s'agit de titres de maturité de 10 ans et 20 ans qui ont été souscrits respectivement pour 2,1 MMDH au taux de 3,88 % et 900 millions dhs au taux de 4,59 %, a précisé la DTFE sur le site internet du ministère de l'Economie et des Finances. 
La date de règlement de ces bons interviendra le 03 novembre, selon la DTFE qui signale que le montant total proposé par le Trésor était de 19,778 MMDH.

Jeudi 30 Octobre 2014

Lu 186 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs