Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers Economie




Divers Economie
Mission 

Une mission commerciale de la région de Cantabrie (nord de l'Espagne) se rendra en novembre prochain au Maroc dans le but de prospecter les opportunités d'affaires dans le pays, a-t-on appris auprès des organisateurs.
Initiée par la société de développement régional (Sodercan) et la Chambre de commerce de Cantabrie, la mission multisectorielle qui regroupe différentes entreprises de la région, aura lieu du 10 et au 14 novembre, ont précisé les mêmes sources.
L'objectif de cette mission est d'explorer les opportunités d'investissement offertes par le Maroc et de promouvoir les ventes des entreprises de cette région espagnole.
Le Maroc figure parmi les pays prioritaires du Plan de promotion extérieure 2014, mis en place par la Chambre de commerce de la communauté autonome de la Cantabrie, avait souligné en avril dernier la chambre espagnole.
En 2012, l'Espagne est devenue le premier partenaire du Maroc où sont implantées une centaine d'entreprises ibériques.

Séminaire 

La Chambre de commerce, d'industrie et de services de Tanger a organisé, récemment, un séminaire sous le thème "Les banques islamiques: réalité et perspectives".
Cette rencontre a été l'occasion pour les experts dans les domaines financier, scientifique et législatif et hommes d'affaires marocains de faire le point sur les avantages et inconvénients des banques participatives (banques islamiques), ainsi que sur leur impact sur le système financier et banquier marocain et le domaine des investissements.
Cette nouvelle expérience est de nature à insuffler une nouvelle dynamique à l'économie nationale à même d'accompagner les mutations économiques régionales et internationales, d'autant plus que certains pays européens avec lesquels le Maroc a des liens économiques privilégiés ont intégré ce service dans leurs systèmes bancaires, ont souligné les intervenants lors de ce séminaire.
Ce service permettra aussi de renforcer l'épargne, de drainer de la liquidité et de faciliter l'insertion du Maroc dans les nouveaux marchés, ainsi que d'améliorer la compétitivité du système financier marocain, ont-ils mis en avant.

Interdiction 

Le département des Pêches maritimes a annoncé vendredi dernier l'interdiction de la récolte et de la commercialisation de tous les mollusques bivalves issus de la zone conchyllcole Oum Toyour-Chouika, relevant de la région d'Essaouira, jusqu'à épuration totale du milieu.
Les résultats d'analyses effectuées par l'Institut national de recherche halieutique (INRH) au niveau de la zone conchyllcole Oum Toyour-Chouika, dénotent la présence de biotoxines marines dans les coquillages à des teneurs anormales, précise le ministère de l'Agriculture et de la Pêche maritime dans un communiqué.
Ledit département recommande ainsi aux consommateurs de ne s'approvisionner qu'en produits conditionnés, portant les étiquettes sanitaires d'identification et commercialisés dans les points de vente autorisés (marchés officiels).  Les coquillages colportés ou vendus en vrac ne présentent aucune garantie de salubrité et constituent un danger pour la santé publique, avertit le département.

Mardi 28 Octobre 2014

Lu 158 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs