Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers Economie




Divers Economie
Restructuration
 
Maghreb Steel, le leader marocain dans le domaine de la sidérurgie, a annoncé samedi dernier l’aboutissement d’un accord de restructuration avec ses partenaires financiers, qui prévoit entre autres, l’injection de 400 millions de dirhams (MDH) de fonds propres d’ici 2017, dont 200 MDH cette année. 
Dans un communiqué rendu public à l’issue de son Conseil d’administration, tenu jeudi dernier, Maghreb Steel a annoncé également le démarrage imminent d’un plan de transformation industrielle et commerciale profonde. 
Ce plan, qui vise à assurer la pérennité de l’activité du sidérurgiste marocain, a été entrepris par les actionnaires de Maghreb Steel, avec le soutien des partenaires financiers et du ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Economie numérique et en s’appuyant sur les études d’experts internationaux, précise le communiqué.
Suite à l’élaboration de ce plan de transformation, les partenaires financiers se sont mis d’accord pour une restauration des marges de manœuvre de trésorerie à travers la restructuration de l’ensemble des encours bancaires et financiers et la mise à disposition de concours additionnels en vue d’accompagner le plan de transformation de l’entreprise.
 
Labellisation
 
La Banque marocaine pour le commerce et l’industrie (BMCI) est la première banque au Maroc à recevoir le label de la Responsabilité sociale des entreprises (RSE), délivré par le Comité d’attribution du label CGEM, indique un communiqué de la banque parvenu vendredi dernier à la MAP. Consciente de sa responsabilité auprès de ses collaborateurs, de ses clients et de société dans sa globalité, la BMCI a lancé sa démarche RSE, en s’appuyant sur quatre piliers, à savoir la responsabilité économique, sociale, civique et environnementale, souligne la même source.
Cette démarche vient structurer des actions déjà mises en place depuis de nombreuses années au sein de la banque notamment la responsabilité civique avec la Fondation BMCI, mais aussi développer d’autres actions principalement dans le domaine du développement durable et de la responsabilité environnementale. A l’instar du leadership européen le Groupe BNP Paribas, la politique RSE mise en place par la BMCI s’inscrit dans la volonté d’être un acteur économique responsable et engagé auprès de son environnement économique et 
social. 
Et d’ajouter que le label RSE de la CGEM a pour vocation d’encourager l’engagement des entreprises marocaines pour l’adoption d’une démarche de responsabilité sociale dans leur stratégie managériale prenant en compte les attentes et les intérêts de leurs différents partenaires internes et externes, à savoir les salariés, clients, fournisseurs, communauté et actionnaires, entre autres.
A rappeler que la BMCI, dont l’actionnaire de référence est le groupe BNP Paribas, est certifiée ISO 9001 pour ses activités documentaires, ses virements internationaux, ses garanties internationales reçues ainsi que pour l’ensemble des processus de son activité monétique. 

Mardi 14 Octobre 2014

Lu 274 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs