Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers Economie




Divers Economie
Abrasifs
 
Le résultat avant impôt du spécialiste dans la production d’abrasifs appliqués et la menuiserie aluminium industrielle, Afric Industries, a affiché au titre des six premiers mois de l’année en cours, une légère hausse de 1 % pour s’établir à 5,62 MDH, selon les résultats semestriels 2014. Le CA de la société également en croissance de 5 % a totalisé 23,97 MDH au 30 juin 2014, tirant profit notamment de la progression des ventes de l’activité “Abrasifs” sur le marché local et à l’export, principalement vers l’Algérie et l’Afrique de l’Ouest, souligne la société. Malgré la hausse des ventes, le résultat d’exploitation (RE) est resté constant à 5,31 MDH, poursuit la même source. Cette quasi-stagnation du RE est imputable, selon Afric Industries, à la baisse du CA des accessoires en aluminium, la légère hausse des prix des matières premières non répercutée sur les prix en cours sur le marché local, la remise exceptionnelle appliquée sur les prix des abrasifs à l’export sur le client libyen, ainsi qu’une marge sur le coût facturée en 2014 en menuiserie, inférieure à celle de 2013. Le résultat financier s’est, quant à lui, inscrit en hausse de 25 %, passant de 143.000 dirhams au premier semestre 2013, à 178.000 dirhams à fin juin de l’année en cours, suite à l’optimisation du rendement généré par les placements de trésoreries, relève la société dans son texte. De même, le résultat non courant a progressé de 57 % à 133.000 dirhams, contre 85.000 dirhams, durant la même période de l’année écoulée, a-t-elle ajouté.
 
Lait
 
La Centrale Laitière a vu son résultat net part du groupe (RNPG) passer de 46 MDH au premier semestre 2013, à 66 MDH à fin juin 2014, soit une augmentation de 43%, selon les résultats semestriels du groupe. Cette hausse s’explique essentiellement par la distribution d’une prime exceptionnelle versée en 2013 à l’ensemble des salariés dans le cadre du changement de l’actionnariat, et ce en dépit de la régression de l’Excédent brut d’exploitation (EBE) courant consolidé, souligne la filiale marocaine du groupe Danone. En effet, l’EBE courant consolidé de la Centrale Laitière est passé de 460 MDH, à 359 MDH, soit une baisse de 21,9% par rapport au premier semestre 2013. Ce recul est imputable, selon le groupe, à la hausse du prix d’achat du lait cru ainsi qu’à l’inflation subie sur les matières premières et emballages notamment la poudre de lait, le beurre et les matières plastiques, les mêmes effets inflationnistes ayant touché les énergies et le transport. L’effet des investissements industriels et logistiques visant l’amélioration de la qualité des produits, des conditions de travail et la mise à niveau des camions de distribution des plateformes, et les dépenses liées à l’amélioration des systèmes d’information, ont également contribué à cette régression de l’EBE, explique-t-on. Le C.A consolidé s’est établi, quant à lui, à 3,387 MMDH, en hausse de 2 % par rapport au premier semestre 2013, sous l’effet de la croissance réalisée sur les segments du lait et des produits fromagers, a-t-elle ajouté.

Jeudi 25 Septembre 2014

Lu 197 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs