Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers Economie




Divers Economie
Tourisme 
 
Les travaux du Congrès international sur le tourisme et le patrimoine gastronomique se sont ouverts, lundi à Barcelone (Nord-est de l'Espagne), avec la participation de représentants de 45 pays, dont le Maroc. Intervenant à cette occasion, le ministre de l'Agriculture au gouvernement régional catalan, Josep Maria Pelegri, a indiqué que cet évènement, qui se poursuivra jusqu'au vendredi, connaît la participation de 300 experts provenant de 45 pays représentant l'UE, l'Amérique du Nord, la Russie, le Brésil, l'Australie, le Sud-est asiatique et le Maroc. Les principaux sujets qui seront évoqués lors de ce congrès, organisé par le Département chargé de la Culture, du Tourisme et du développement de l'UNESCO en collaboration avec l'Université de Barcelone, s'articulent autour de la valorisation du patrimoine gastronomique à travers la production agricole et halieutique et le développement du tourisme gastronomique. 
 
Notation 
 
L'Agence de notation internationale Fitch Ratings a maintenu lundi la note «BBB-» du Maroc pour ses emprunts en devises avec perspective stable. Cette nouvelle note intervient suite à la réalisation par le Maroc d'une émission obligataire sur le marché financier international d'un montant d'un milliard d'euros d'une maturité de 10 ans avec un taux d'intérêt de 3,5%, a indiqué l'Agence Fitch dans un communiqué rendu public. Cette opération, qui marque le retour du Royaume sur le marché de l'Euro après une absence de 4 ans, a connu un fort engouement des investisseurs étrangers qui se sont inscrits massivement à ce nouvel emprunt à l'international. En avril dernier, l'Agence Fitch avait mis en avant la stabilité politique et sociale dont jouit le Royaume dans le contexte du Printemps arabe ainsi que la bonne performance économique du pays qui a fait preuve d'une résilience dans une conjoncture régionale et internationale difficile.
 
Séminaire 
 
Un séminaire sur «La responsabilité des gestionnaires publics devant la Cour des comptes» sera organisé, les 25 et 26 juin à Casablanca, afin de permettre aux participants de comprendre les principales responsabilités et les sanctions encourues à la lumière des lois n 62-99 formant code des juridictions financières et n 61-99 relative à la responsabilité des ordonnateurs, des contrôleurs et des comptables publics. En tant qu'intervenants dans la gestion et le contrôle des deniers publics chacun en ce qui le concerne, les ordonnateurs, les comptables publics et les contrôleurs endossent plusieurs types de responsabilités prévues par les lois et la réglementation en vigueur. Par conséquent, faillir à ces responsabilités, ces trois acteurs peuvent encourir des sanctions dont la gravité varie en fonction des infractions et fautes de gestion commises, indique un communiqué des organisateurs.

Jeudi 19 Juin 2014

Lu 451 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs