Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers Economie




Divers Economie
Poulet
 
Selon les dernières statistiques de la Fédération interprofessionnelle du secteur avicole (FISA), le cours moyen de la viande poulet au niveau du Grand  Casablanca s’est rétracté de 19% par rapport à mars 2013. Le prix de vente est donc passé de 14,94 à 12,03 dirhams à fin mars 2014. Le prix de revient s’est établi, quant à lui, à 13 dirhams, soit un rapport de 0,98 dirham. Comparativement au mois de février, la baisse est estimée à 2%. Il en est de même pour le cours de la dinde qui s’est situé durant mars 2014 autour de 16 dirhams le kilo vif, s’inscrivant ainsi en baisse de 9% par rapport au cours enregistré une année auparavant. En variation mensuelle, le cours de la dinde s’est replié de 8%.
 
Energies
 
Le Maroc continue à faire du développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique une priorité nationale, a souligné, mardi à Casablanca, la ministre déléguée auprès du ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des cadres, Soumiya Benkhaldoun. Dans une allocution lue en son nom, à l’ouverture d’une rencontre internationale, organisée sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, sous le thème «Energies renouvelables et traitement de l’eau : état actuel et perspectives», Mme Benkhaldoun a fait savoir que le thème de cette rencontre témoigne de la stratégie énergétique adoptée par le Maroc. Le Royaume s’est engagé à réaliser progressivement, à l’horizon 2020, les programmes intégrés en énergies renouvelables (solaire et éolienne), pour porter la part de ces énergies à 40% de la puissance globale installée.
 
Aérien
 
Après la baisse de 2012, l’année écoulée a marqué une reprise du trafic aérien au Maroc. Ce résultat positif s’inscrit dans la dynamique constatée par l’Observatoire du transport aérien (OTA), depuis l’entrée en vigueur de l’open sky. Malgré la rude concurrence des low-cost, la RAM reste seul maître à bord avec près de 40% du trafic et le marché européen a confirmé sa position de leader dans l’ensemble du trafic aérien commercial de passagers au Maroc, avec une part du marché conséquente, qui se situe désormais à 80,81%. La France reste le premier pays de connexion aérienne avec le Maroc. Sur les 16,49 millions de passagers transportés, 5,35 millions l’ont été en provenance ou à destination de l’Hexagone, soit 44% de l’ensemble du trafic commercial international Maroc-Europe. 

Jeudi 17 Avril 2014

Lu 173 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs