Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers Economie




Divers Economie
Textile

Dans le cadre de sa mission de promotion des exportations, Maroc Export en partenariat avec l’AMITH organise en marge du Salon Maroc In mode qui se tient actuellement à Casablanca, une “incoming mission” afin de pouvoir visiter, prospecter ce salon, et bénéficier de réelles opportunités d’affaires. Cette mission sera composée de centaine de donneurs d’ordre internationaux, issus des pays suivants : l’Allemagne, l’Italie, le Danemark, la Suisse, la Turquie, l’Autriche, l’Espagne, les Pays-Bas, la Suède, ou encore la Russie. De plus, des marques de renommée mondiale ont fait le déplacement à l’occasion de cette “incoming mission”. La France est largement représentée avec des marques telles que  Brice, Cacharel, Caroll, Camaieu, DPAM, Eurodif, Galeries Lafayettes, Go Sport, Jacqueline Riu, Jules, Kiabi, Redoute, Natalys, Pimkie, Princesse, Tam Tam, Redcats, Zannier, Un Jour Ailleurs, Decathlon, Etam, ou encore Lacoste. D’autres marques de renom originaires d’autres pays sont également représentées telles que Swarovski, Cortefiel, Perry Ellis, New Look Stefanell et Simonetta.

Investissements

Selon l’enquête mensuelle sur la conjoncture de Bank Al-Maghrib, la stagnation est le mot d’ordre concernant les dépenses d’investissement des entreprises. Pour le 3e trimestre, ces dépenses n’auraient pas évolué selon 57% des industriels. Ce constat est valable pour les industries agro-alimentaires et textiles et cuir et dans une moindre mesure, pour les industries chimiques et para-chimiques. En revanche, 43% des entreprises de la branche électrique et électronique déclarent les dépenses d’investissement en hausse, alors que 30% des industriels des banches mécaniques et métallurgiques les estiment en baisse.
Pour les trois prochains mois, 67% des industriels s’attendent à une stagnation de leurs dépenses d’investissement et 23% à une hausse.

Masse salariale

La masse salariale prévisionnelle de la loi de Finances 2014 devrait atteindre 103,7 milliards de dirhams (MMDH), un chiffre en augmentation de 5,5% par rapport à 2013 et qui prévoit la création de 18.000 postes budgétaires. Le projet de loi de Finances 2014, dont les grandes lignes ont été présentées mercredi par l’argentier du Royaume devant les deux Chambres du Parlement, souligne que le gouvernement a déployé un effort considérable, au cours des quatre dernières années, en matière de recrutement dans la Fonction publique avec une moyenne annuelle de 23.291 postes créés contre 11.940 par an durant la période 2007-2009.

Libé
Samedi 26 Octobre 2013

Lu 266 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs