Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers Economie




Divers Economie
Telecom

Emirates Telecommunications exclut de racheter la participation de l’Etat marocain dans Maroc Telecom au cas où le groupe de télécommunications d’Abou Dhabi réussirait à acquérir la part de 53% de Vivendi dans l’opérateur. «Etisalat n’a pas encore de nouvelles de Vivendi concernant son offre pour la part que détient le conglomérat français dans Maroc Telecom, mais ne fera certainement pas d’offre pour la participation de 30% détenue par l’Etat marocain dans l’opérateur», a ainsi déclaré hier à la presse Ahmad Julfar, le directeur général d’Etisalat, en marge d’une conférence à Dubaï.

Hôtellerie

Selon le fournisseur d’informations financières spécialisé dans la zone Moyen-Orient et Afrique du Nord «Zawya», le Qatari Diar Real Estate Investment Company a l’intention de construire son premier hôtel au Maroc dans un proche avenir. Selon une source qui a requis l’anonymat, l’entreprise est en prospection dans la ville de Tanger, où elle envisage de construire un complexe hôtelier cinq étoiles comprenant 300 chambres et un centre de conférences. Des villas individuelles entourant le bâtiment principal, avec des vues donnant sur les rives de l’océan Atlantique sont également prévues, en plus d’un parcours de golf de 18 trous, un club de plage et un centre commercial.

Election

L’assemblée générale du Mediterranean Bank Network (MBN) vient d’élire à sa présidence Hassan El Basri pour un mandat de 2 ans. Succédant à la Française Catherine Monzat, El Basri représente le groupe Banque centrale populaire (BCP). A rappeler qu’il exerce actuellement les fonctions de directeur général gestion globale des risques. Créé en novembre 1996, le MBN est un réseau des banques méditerranéennes destiné à promouvoir le commerce interrégional et les relations d’affaires entre ses différents membres, à savoir Banco Sabadell (Espagne), Banco popolare (Italie), Bank of Jordan (Jordanie), Bank of Valletta (Malte), BPCE Banques populaires (France), Banque centrale populaire (Maroc) et Banque tuniso-koweitienne (Tunisie).

Investissement

D’après la chaine saoudienne Al Arabiya, la société maroco-saoudienne Asma Invest envisage de financer plusieurs projets à hauteur de 230 millions de dollars, l’équivalent de 2 MMDH, au Maroc, et ce dans plusieurs secteurs. La société, également connue sous le nom de Société Saoudo-Marocaine d’Investissement pour le développement, affirme qu’elle cherche de «grands projets» à développer en 2015, notamment dans l’immobilier, l’agriculture et le tourisme, précise le directeur général Mohammed Yasin. « Nous avons déjà commencé à travailler sur deux grands projets à Casablanca et Ifrane, avec une valeur totale de 90 millions de dollars », indique le directeur général. Le capital de la société Asma Invest, créée en 1992, est réparti à parts égales entre le Fonds d’investissement public de l’Arabie Saoudite et le Trésor marocain.

Libé
Samedi 25 Mai 2013

Lu 222 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs