Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Dissiper les préjugés sur l'islam et combler le fossé entre Occident et monde musulman

Une conférence du CCME à Copenhague prône le dialogue




Dissiper les préjugés sur l'islam et combler le fossé entre Occident et monde musulman
Le renforcement du dialogue culturel et interreligieux est indispensable pour dissiper les préjugés sur l'Islam et combler le fossé entre Occident et monde musulman, ont souligné des participants à une conférence organisée samedi à Copenhague, à l'initiative du Conseil de la communauté marocaine à l'étranger (CCME).
Les préjugés et les stéréotypes constituent souvent une source d'intolérance et de haine davantage nuisible que les barrières géographiques, a indiqué le chercheur Mostapha Lamrabet au cours de cette rencontre initiée conjointement avec l'Association Al-Fath basée dans la capitale danoise.
L'intervenant a mis l'accent sur la nécessité de promouvoir la culture du vivre ensemble et du respect mutuel en mettant davantage en exergue les valeurs communes de paix, de tolérance et de coexistence pacifique, rapporte la MAP. 
Abondant dans le même sens, le président du Conseil européen des oulémas marocains, Taher Tujgani, tout comme Mustapha Chandid, président du Conseil islamique marocain en Scandinavie, ont rappelé que l'Islam, religion de tolérance et de magnanimité, est fondamentalement opposée à la haine et à toute forme de violence qui minent la coexistence pacifique entre les personnes et les peuples.
M. Chandid a relevé l'importance qu'accorde, par ailleurs, l'Islam aux valeurs de paix et de sécurité des personnes et des biens et à l'amour de la patrie, des notions qui s'appliquent, dans les cas des citoyens de double nationalité, à l'instar des Marocains d'Europe, aussi bien au pays d'origine que celui d'accueil.
Le même plaidoyer pour un dialogue interreligieux plus étroit a été lancé par le représentant de l'église catholique à Copenhague qui a mis l'accent, à cet effet, sur les rapports qu'il entretient de longue date avec les imams des mosquées établies dans son quartier de Vesterbro au cœur de la capitale scandinave.
"La mosquée n'a jamais été une source d'extrémisme ni d'intolérance", a-t-il par ailleurs soutenu, ajoutant néanmoins que l'impact grandissant de l'internet et des réseaux sociaux en particulier parmi les jeunes appelle à une nouvelle approche face aux menaces des idéologies jihadistes.
Au cours de cette rencontre à laquelle assistait l'ambassadeur du Maroc au Danemark, une représentante de la Marie de Copenhague, Dina Haffar, a mis l'accent à ce propos sur les projets mis en place au niveau local en vue de consolider le dialogue avec les jeunes et combattre toutes les formes d'extrémisme et de haine.
Mme Haffar a souligné l'importance dans ce sens du partenariat avec les écoles, les associations de la société civile, les familles ainsi que les services de l'ordre, ajoutant qu'au Danemark, pays séculaire, l'extrémisme tant politique que religieux est perçu comme un danger pour la société et la démocratie.

Mardi 5 Mai 2015

Lu 2515 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs