Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Discours de Habib El Malki suite à son élection à la présidence de la Chambre des représentants




« Monsieur le président Abdelouahed Radi
Mesdames et Messieurs les représentants
Je ressens un grand bonheur, non seulement pour avoir bénéficié de votre confiance, mais surtout parce que nous membres de cette Chambre, toute composantes confondues et en tant qu’institutions partisanes représentées au sein de cette  institution constitutionnelle, nous avons été en mesure de traverser une étape que l’on peut assimiler à une épreuve positive et fructueuse pour notre exercice démocratique, en nous donnant de la sorte la possibilité d’entreprendre notre action et d’assumer nos missions constitutionnelles, ce qui aura un impact positive sur l’action des autres institutions et sur la situation politique, économique et sociale dans notre pays.
Permettez-moi d’adresser mes grands remerciements à l’ensemble des respectueux collègues, représentantes et représentants, qui ont placé leur confiance en mon humble personne  et d’exprimer ma considération et ma fierté à l’égard de cette confiance. J’adresse notamment les mêmes remerciements aux collègues qui étaient d’un autre avis, tout aussi digne de respect puisqu’il fait partie de l’essence même du processus démocratique authentique.
Je saisis cette occasion pour féliciter tous les membres pour la confiance que leur ont accordée les électeurs les consacrant ainsi comme leurs représentants au Parlement.
J’aimerais remercier M. Abdelouahed Radi, doyen des parlementaires marocains et ex-président de cette Chambre  pendant plus de deux mandats, pour sa présidence et sa gestion éclairées de la séance réservée à l’élection du président. Il le doit à son expérience et à sa clairvoyance. Je lui adresse salut et considération. Le devoir voudrait que j’adresse également mes remerciements à M. le chef du gouvernement désigné  M. Abdelillah Benkirane pour les efforts qu’il a déployés pour assurer le succès voulu à cette étape transitoire par laquelle passe notre institution législative.
Mesdames et messieurs les représentants
Nous tenons cette séance après la présidence par S.M le Roi Mohammed VI, que Dieu le glorifie, de l’ouverture des travaux de la première session législative de la première année de la 10ème législature et pendant laquelle Sa Majesté a adressé ses Hautes orientations concernant la relation entre l’administration et les citoyens, ainsi que les enjeux liés au rendement du service public. C’est là un sujet qui se trouve au centre des ateliers de réforme inaugurés par le Maroc depuis la fin des années 70, chantiers qui ne cessent d’être consolidés et élargis sous la conduite éclairée de Sa Majesté. Le moment que nous vivons aujourd’hui et l’exercice démocratique auquel nous nous livrons ne sont que le fruit de la singularité marocaine remarquable dans un contexte agité. C’est ce qu’il faut que nous assimilions et  considérions à sa juste valeur et qu’il faut protéger et immuniser en considérant l’intérêt du pays et des citoyens en tant que «tâche immense qui ne peut souffrir de nonchalance ni d’atermoiement», comme confirmé par S.M le Roi.
Les grandes conciliations que le Maroc a réalisées avec son histoire, son identité et ses divers domaines ont donné lieu à une situation de transition démocratique marocaine basée sur la réforme, l’accumulation et la progression, ce qui a rendu plus facile la stabilité de notre pays et a insufflé de grandes dynamiques dans divers domaines socioéconomique, juridique, culturel et linguistique. Et par conséquent, le Maroc a pu se positionner en tant que puissance régionale et continentale qui jouit du respect et de la considération sur la scène internationale, et une puissance d’attractivité économique, une destination d’investissements et un horizon d’espoir, de quiétude, de stabilité et de crédibilité.
Il n’est un secret pour personne que les potentialités et les leviers du Maroc d’aujourd’hui résident dans la force de ses institutions sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi, le gage de confiance dont il jouit, l’expérience et les compétences de ses citoyens et citoyennes, l’expertise de ses élites économiques, scientifique, intellectuel et technique.
Mesdames et messieurs
J’ai veillé à énumérer ces aspects pour vous rappeler les responsabilités qui nous incombent quant à la préservation de ce bilan d’acquis réalisé par notre pays. Nous ne devons pas seulement les préserver mais nous sommes tenus de poursuivre, en tant qu’institution constitutionnelle, davantage d’action et de contribution en vue de réaliser plus de réformes, de mettre en œuvre les dispositions de la Constitution, d’accomplir notre mission conformément à la Constitution de  2011 et ce, tant dans les domaines de contrôle, de la législation et de l’évaluation des politiques publiques, ou dans le domaine de la consécration de la démocratie participative. Ce qui devra contribuer à soigner l’image de l’institution législative auprès de l’opinion publique, conforter les valeurs participatives et de citoyenneté et renforcer la confiance des citoyens dans les institutions représentatives.
Il n’y a aucun doute que cela ne sera possible qu'à travers la confiance, l’action collective et la collaboration entre les pouvoirs, comme le stipule le premier article de la Constitution. La consolidation des réformes, la modernisation et le renforcement de la démocratie, la réponse aux aspirations à une vie digne des différentes couches du peuple marocain, la défense des intérêts vitaux du pays exigent des différentes institutions d’assumer les responsabilités qui leur incombent conformément aux dispositions de la Constitution, de même qu’ils requièrent la méthodologie de coopération et la valeur du dialogue comme un moyen idéal pour servir les intérêts suprêmes de la Nation.
Mesdames et Messieurs,
Sans aucun doute, vous êtes tous au fait que nous sommes tenus de poursuivre la mise en œuvre de la relation du Parlement avec les autres institutions constitutionnelles et les instances de bonne gouvernance de façon à ce que cette interaction génère la culture de bonne gouvernance, la responsabilité et la transparence, vise la qualité dans les services et les interventions publiques qui doivent se répercuter positivement et concrètement sur la vie des citoyens et leur mode de vie, à même d’améliorer leurs revenus et renforcer la cohésion sociale.
Puisque  notre pays s’était positionné comme une force régionale et continentale émergente grâce aux réformes constitutionnelles, institutionnelles, politiques, économiques et de droits de l’Homme qu’il avait adoptées, de même qu’il s’était imposé comme un partenaire crédible politiquement et économiquement, le Maroc fait face, sans doute, à plusieurs défis dans un environnement perturbé et dans le sillage d’une mondialisation ouverte sur toutes les éventualités. Aussi, l’image forte du Maroc dans le monde arabe, l’Afrique et les forums internationaux irrite des ennemis de tous bords et accentue la cadence de vigilance et de cohésion nationale 
Particulièrement notre volonté  à s’attacher à l’esprit du dialogue entre les différentes composantes et familles politiques, intellectuelles, sociales en vue d’assurer l’immunité souhaitée et de consolider les fondements de la Nation.  Il est temps  d’organiser  nos acquis en termes  de différentes  compétences, à travers leurs spécialités, leurs référentiels intellectuels, idéologiques et politiques afin  de parvenir ensemble à communiquer avec le monde environnant  via les langues qu’il comprend,  ainsi que le fond intellectuel et politique que nous partageons, en dépit des différences de nos idées, de nos réflexions, et de nos relations internationales avec nos frères, amis et camarades  et partenaires de tous horizons  et espaces géographiques.
La vérité marocaine exprime son bien-fondé à travers toutes les composantes marocaines.  Les intérêts suprêmes du Royaume  exigent de chacun d’agir et de s’adresser, selon son discours ou son référentiel, à toute l’humanité.  Cela signifie que nous devons nous focaliser sur le dialogue en tant que valeur  éthique,  devoir national et en tant que moyen exemplaire pour gérer les différences et concevoir une sensibilité commune   dans notre action parlementaire et politique, ainsi qu’au niveau de notre forte et influente activité diplomatique.   
Il ne serait pas  superflu  de rappeler  notre  rôle vital exigé  en tant qu’institution parlementaire dans tous les forums et rencontres à l’échelon  international, en premier lieu,  la défense de l’intégrité territoriale du Royaume, l’une des priorités absolues,  qui nécessite,  outre un  consensus national, une mobilisation constante, une vigilance permanente et une détermination consciente et organisée pour mettre en échec les manœuvres de nos ennemis de  par le monde. La légitimité de notre cause puise sa force des réalisations accomplies dans nos provinces  du Sud, sans évoquer les  vérités historiques, géographiques et les liens socioculturels ancrés et confirmés ainsi que  l’attitude de compréhension des amis et frères du Maroc.
Dans ce sens, nous  réaffirmons la détermination de la Chambre des représentants à poursuivre ses efforts de diplomatie parlementaire au sein des différentes organisations parlementaires multilatérales comme au niveau des relations  bilatérales, afin d’exposer  les tenants et aboutissants  relatifs  à la cause nationale et de réfuter les allégations mensongères de ses adversaires, connues, aujourd’hui, de tous.
De ce fait,  il est nécessaire de capitaliser sur les acquis de la diplomatie parlementaire réalisés par les anciens présidents de la Chambre, avec la contribution  des différentes composantes de cette institution, d’utiliser à bon escient  nos positions avancées  dans le domaine, d’enrichir et d’établir des programmes d’action en faveur de  notre cause nationale,  confortés  par les initiatives sages et réussies qu’entreprend SM le Roi Mohammed VI au niveau international, en particulier  les fortes initiatives récentes du Souverain sur la scène africaine aux niveaux  stratégique, économique, culturel, spirituel  et symbolique, lesquelles initiatives   ont abouti à des résultats remarquables que tout le monde suit avec  intérêt et considération.
Il est évident  que ce que nous devons entreprendre se fera en concertation  avec le pouvoir exécutif, tout en respectant les constantes de la politique étrangère du Maroc. 
Monsieur le président,
Chers collègues,
Mesdames et Messieurs, 
De par nos missions et prérogatives qui nous sont dévolues, nous sommes conscients que l’administration parlementaire joue un rôle prépondérant, car elle est considérée comme un outil nécessaire dans notre action quotidienne. De ce fait, je voudrais louer l’œuvre accomplie au niveau des réformes et du développement de l’administration parlementaire, en particulier durant le mandat de l’ex-président, notre ami et collègue Rachid Talbi El Alami, qui a veillé à donner un important élan à l’organisation de l’action parlementaire. Notamment en ce qui concerne le parlement ouvert, le parlement numérique, la réactivation de l’archivage des différentes étapes de la vie parlementaire marocaine, ainsi que les réalisations effectives qui nous procurent fierté, considération et remerciements. Lesquelles réalisations constituent un modèle qui suscite l’admiration de nos partenaires et amis sur le plan international.
Partant de l’esprit de ces acquis eux-mêmes,  et conscients de l’importance de l’histoire, nous allons poursuivre l’œuvre accomplie, développer l’action parlementaire aux niveaux législatif, de contrôle et diplomatique, entre autres, améliorer les moyens mis à disposition des députés, renforcer les compétences des cadres et employés de la Chambre des représentants, tout en bénéficiant de nos moyens et en recourant aux expériences internationales exemplaires, au travers de programmes de coopération internationale et de jumelage entre notre institution et ses homologues de pays amis qui détiennent une tradition séculaire en matière d’exercice démocratique.
Nous veillerons également à tirer parti de toutes les énergies et compétences dont regorgent les groupes et groupements parlementaires et particulièrement les contributions des jeunes députés, hommes et femmes qui, sans aucun doute, apporteront une plus-value à tous les niveaux de l’action parlementaire.
En conclusion, je voudrais confirmer que je compte collaborer personnellement et avec les membres du bureau de la Chambre des représentants et les présidents de groupes, de commissions et les organes de cette institution, selon une approche participative basée sur l’écoute et la concertation avec l’ensemble des composantes de la Chambre, majorité et opposition, en vue d’améliorer son rendement et de consolider l’édifice institutionnel. Tout cela pour que nous soyons tous à la hauteur des attentes et aspirations de S.M le Roi Mohammed VI, et également à la hauteur des espoirs de toutes les composantes du peuple marocain. Le but étant d’immuniser notre pays et ses acquis, consolider notre considération en tant que Nation marocaine enracinée dans l’Histoire, digne de cette terre et de son legs civilisationnel, humain, culturel et linguistique, riche et varié. Cet héritage ne saurait être collectif que grâce à sa diversité et sa différence créatrices dans le cadre de l’unité nationale.
Encore une fois, je voudrais réitérer mes remerciements et ma gratitude pour la confiance qui m’a été accordée et la mission dont je suis chargé. J’implore le Tout-Puissant de me donner la force de l’accomplir avec sincérité et abnégation, dans tous mes actes et paroles.
Je vous remercie pour votre aimable attention. Wassalamou alaikoum warahmatoullahi wabarakatouh ».

Mercredi 18 Janvier 2017

Lu 1195 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs