Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Dis-moi ton mois de naissance, je te dirai ton métier




Votre enfant sera-t-il maçon, professeur, artiste, footballeur? Une nouvelle étude montre que le mois de naissance d’un bébé a un impact sur le métier qu’il exercera à l’avenir.
La date de naissance semble influencer sensiblement le métier que la personne exercera, selon l’étude de l’Office pour les statistiques nationales britanniques. Les chercheurs dévoilent également que le mois de naissance des bébés pourrait avoir un impact sur beaucoup d’autres choses, de l’intelligence à la durée de vie selon un article du Daily Mail daté du 5 septembre.  
Les chercheurs ont analysé le mois de naissance de personnes exerçant 19 types de métiers différents, en se rapportant aux informations du dernier recensement, selon le Daily Mail. Ainsi, un enfant né en décembre aurait de grandes chances de devenir dentiste et quelqu’un né en janvier, agent de recouvrement. Naître en février augmenterait les chances de devenir un artiste, en mars, celles de devenir pilote d’avion. Si vous êtes nés en septembre, alors vous serez très probablement sportif professionnel ou physicien, mais sûrement pas maçon ou coiffeur, deux professions ayant la plus faible probabilité pour les bébés nés pendant ce mois-ci.  
S'il est difficile d’expliquer ces tendances concernant les métiers exercés, les corrélations entre la date de naissance et les problèmes de santé ont en revanche une base scientifique. 
De nombreuses études montrent que ces différences sont liées à l’exposition au soleil de la mère pendant la grossesse. Le soleil accélère la production de vitamine D, et son manque dans les premiers mois de la vie peut avoir des effets à long terme. 
Russell Foster, un neuroscientifique de l’université d’Oxford déclare: «Je ne donne pas raison à l’astrologie, cela n’a pas de sens,  mais nous ne sommes pas imperméables à l’intervention des saisons.»   
Sur le même schéma, un article du Monde paru en décembre 2010 établissait une corrélation entre le mois de naissance et le niveau scolaire. Il reprend les travaux de Julien Grenet, chercheur en économie au CNRS, selon qui les enfants nés en fin d’année gagnent 1,5% de fois moins d’argent pendant leur vie active que ceux nés au début. L’explication vient du différentiel de maturité des élèves de début et de fin d’année pourtant scolarisés dans les mêmes classes. 
 «Un écart de 11 mois fait perdre sept places dans une classe de CP de 30 élèves.»
Ses résultats publiés dans La Revue économique de mai 2010, montrent que cette différence d’âge –jusqu’à 11 mois– est aussi discriminante que la profession des parents (ouvriers ou cadres).
 

Slate.fr
Samedi 10 Septembre 2011

Lu 276 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs