Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Diplômés chômeurs et fils de retraités empêchent la circulation des trains à Khouribga : Des protestataires perturbent les exportations de phosphates




Plusieurs fois, depuis la semaine dernière, des diplômés chômeurs et des fils de retraités de l’OCP, ont empêché, par intermittence, les trains transportant le phosphate de circuler librement.  Pas seulement à Khouribga où les passages à niveau ont été quasiment occupés par eux, mais aussi  à Boujniba, Hattane et Sidi Daoui. 
Ces actions font suite aux événements du mardi noir  (15 mars 2011) au cours desquels des actes de vandalisme avaient ciblé certains locaux de l’OCP dans la même ville. Particulièrement le siège social, le club des ingénieurs et le centre de formation de l’Office.
Au cours de la semaine dernière, les protestataires s’en sont pris, entre autres, aux véhicules du transport du personnel empêchant les ouvriers de regagner leur poste de travail aux unités de production à Boujniba,  Hattane, Sidi Chennane, etc.
Suite à ces actions, une série de réunions ont eu lieu entre les autorités locales, des responsables de l’Office, des syndicats pour parvenir à des solutions définitives et équitables et non à des résultats de replâtrage.
Ces diplômés chômeurs et les fils des retraités de l’OCP manifestent alors que l’OCP vient tout juste de dévoiler son plan en faveur de l’emploi.
Le Groupe OCP qui est engagé depuis quelques années dans une stratégie visant à pérenniser sa performance, consolider son leadership, doubler la production de la mine et à tripler la production chimique d’ici 5 ans a, en effet, élaboré un plan rigoureux de recrutement.
Ce plan, comme indiqué dans le communiqué de presse de l’OCP daté du 4 mai,   concerne 5800 emplois nouveaux pour les besoins industriels et de service au niveau des sites OCP, dans tous les métiers et tous les niveaux. Les recrues seront retenues en toute transparence selon des critères rigoureux. Parmi les nouvelles recrues, une attention particulière sera accordée aux candidats ayant une proximité avec l’OCP, soit en qualité d’enfants de retraités, soit en tant qu'habitants de zones riveraines de ses installations, précise ledit communiqué.
D’un autre côté, un programme massif de formation a été établi par l’Office ayant pour  objectif final le renforcement de l’employabilité dans les régions où opère l’OCP.

Suite page 3


LARBI BOUHAMIDA
Vendredi 6 Mai 2011

Lu 550 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs