Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Dialogue entre l’Intérieur et les syndicats des collectivités locales : La CDT boude les débats




Le ministre de l’Intérieur, Mohand Laenser, a tenu lundi 14 mai une séance de travail avec les cinq syndicats les plus représentatifs des personnels des collectivités locales. Au cours de cette rencontre, il a été convenu de mettre sur pied une commission de suivi composée de représentants du ministère de l'Intérieur et des syndicats. Cette structure qui a entamé ses travaux lundi à Rabat, a passé en revue le bilan des réalisations depuis l'accord du 19 janvier 2007 et a procédé à l'élaboration d'un communiqué conjoint où seront mentionnés les points de convergence sur lesquels se sont entendues les deux parties.
Mardi, donc, et comme convenu, cette commission de suivi a tenu sa réunion au siège du ministère sous la présidence de Abdelghani El Guezzar, wali directeur des finances locales et en présence des représentants de la Fédération nationale des fonctionnaires des collectivités locales (UNMT), de la Fédération nationale des employés et fonctionnaires des collectivités locales (UMT), du Syndicat national des collectivités locales (CDT), du Syndicat démocratique du personnel des collectivités locales (FDT) et de la Fédération nationale des fonctionnaires et agents des collectivités locales (UGTM).
Mais après environ deux heures de discussions, un incident inattendu s’est produit : le représentant de la CDT a refusé d’apposer sa signature au bas du communiqué conjoint sanctionnant les travaux de cette commission.
Rendez-vous donc a été pris pour aujourd’hui à partir de 11 heures pour  que les quatre syndicats paraphent ledit communiqué et poursuivent, par la suite, les travaux en l’absence de la CDT. Laquelle avait préalablement appelé  à une marche nationale pour samedi 19 mai à Casablanca afin de dénoncer non seulement  la situation déplorable de toute la classe ouvrière mais également le fait que le gouvernement ait vidé le dialogue social de son essence.
Etait-ce la raison pour laquelle son représentant à la réunion du ministère a claqué la porte ?

LARBI BOUHAMIDA
Jeudi 17 Mai 2012

Lu 839 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs