Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Développer la culture du cinéma documentaire et l'écriture cinématographique

Telle est l’ambition du Festival FIDADOC qui s’ouvre lundi prochain à Agadir




Développer la culture du cinéma documentaire et l'écriture cinématographique
Le 5ème Festival international du film documentaire d’Agadir (FIDADOC) se tiendra du 22 au 28 avril, avec l'ambition de développer la culture du cinéma documentaire et l'écriture cinématographique, a indiqué récemment à Casablanca, le président de cette manifestation, Hicham Falah.
Le FIDADOC, organisé par l'Association de culture et d'éducation par l'audiovisuel (ACEA), confirme son ambition d'être une plate-forme d'échanges entre les professionnels du Sud et du Nord, a fait savoir M. Farah, lors d'une rencontre soulignant que cet événement accueillera une trentaine de documentaires de création venus du monde entier.
L'édition 2013 sera l'occasion d'exprimer la solidarité du festival avec les producteurs syriens en accueillant le fondateur du Festival syrien  « Dox Box » Orwa Nyrabia. Elle proposera des projections matinales de films destinés au public scolaire (8 à 14 ans), en présence de leurs auteurs pour leur permettre de mieux appréhender le flot d'images qui les abreuvent au quotidien.
Il est, en outre, prévu un séminaire dédié au « Cinéma documentaire, vecteur de promotion d'une culture des droits de l'Homme » organisé avec la commission régionale des droits de l'Homme dans le cadre de la contribution du CNDH à la mise en œuvre de la plateforme citoyenne. Objectif : créer des centres de ressources documentaires dans les différentes régions où les commissions régionales du CNDH sont implantées pour la formation de médiateurs culturels.
L'ACEA défendra, à cet effet, la création de deux outils d'action culturelle indispensables, à savoir un Centre de ressources du cinéma documentaire  « Nouzha Drissi » avec vidéothèque, bibliothèque et des compétences variées dans le domaine de la formation professionnelle et de l'animation culturelle ainsi qu'un CNA Maroc (Cinéma numérique ambulant) qui pourrait s'associer au CNA Tunisie en cours de création, afin de mutualiser la formation des équipes et le coût des achats de droits des films.

MAP
Vendredi 19 Avril 2013

Lu 315 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs