Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Devant le succès électoral d’un tel mouvement au Maghreb : Les islamistes algériens tentent de se démarquer du pouvoir




Devant le succès électoral d’un tel mouvement au Maghreb : Les islamistes algériens tentent de se démarquer du pouvoir
Encouragé par les succès électoraux des formations islamistes modérées en Tunisie et en Egypte, le Mouvement de la société pour la paix (MSP) prévoit de quitter la coalition au pouvoir en Algérie pour accentuer la pression sur le gouvernement et l'inciter à accélérer la mise en œuvre de réformes politiques."Nous sommes pour un régime parlementaire, et non pour un régime présidentiel comme c'est le cas actuellement, et nous allons faire campagne pour modifier la Constitution", a déclaré Bouguera Soltani, chef de file du MSP, dans une interview à Reuters. "La décision finale (de quitter le gouvernement) reviendra à la choura (chambre consultative) qui devrait se prononcer d'ici la fin du mois. Personnellement, je suis du côté de ceux qui veulent quitter le gouvernement et la majorité est avec moi", a-t-il ajouté. Le retrait du MSP de la coalition avant les élections législatives d'avril ne privera pas le gouvernement de sa majorité mais pourrait avoir une conséquence dans les urnes, le parti jouissant d'une forte popularité dans les milieux conservateurs qui représentent une large part de la population algérienne. A l'exception de quelques émeutes contre la hausse des prix début 2011, l'Algérie a été épargnée par la vague de contestation populaire qui a déferlé sur l'Afrique du Nord et au Moyen-Orient en début d'année. En Tunisie comme en Egypte, les partis islamistes apparaissent comme les grands gagnants des manifestations qui ont fait tomber des régimes en place depuis des décennies. Le parti Liberté et Justice des Frères musulmans est en tête après les deux premières phases des élections législatives en Egypte et le secrétaire général du parti Ennahda, réputé modéré, a été chargé de diriger le futur gouvernement en Tunisie.
"Les circonstances qui avaient donné naissance au gouvernement de coalition en 2002 ne sont plus d'actualité. Nous devons trouver une nouvelle manière de faire de la politique", a estimé Soltani.
Anciennement connu sous le nom de Mouvement pour une société islamiste (Hamas, en arabe), le MSP a été fondé en 1990 par des membres algériens des Frères musulmans et fait partie de la coalition depuis 2004. Abdelaziz Belkhadem, secrétaire général du Front de libération nationale (FLN), l'ancien parti unique membre de la coalition, a déclaré la semaine dernière que les partis islamistes pourraient doubler leur score aux élections d'avril sans toutefois obtenir la majorité. Face au risque d'une propagation des révolutions tunisienne et égyptienne sur le sol algérien, le président Abdelaziz Bouteflika a annoncé en avril une série de réformes législatives et constitutionnelles. Des promesses jugées insuffisantes pour Soltani qui a également exhorté le chef de l'Etat à durcir la législation contre les fraudes électorales qui ont selon lui entaché les scrutins précédents. "Le régime n'est pas sérieux quand il parle de réformes politiques. Il continue à diriger le pays comme il l'a toujours fait. Les gens continuent de croire que le vote ne peut pas apporter de changement." "Sans réformes sérieuses, le front social restera instable", a-t-il ajouté. "En cinquante ans d'indépendance, nous avons tenté le socialisme, le libéralisme mais jamais l'islamisme. Essayons pour voir si cela fonctionne."

REUTERS
Mercredi 28 Décembre 2011

Lu 730 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs