Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Devant l’impuissance du Conseil de sécurité : Le régime syrien annonce sa victoire sur la révolte




Devant l’impuissance du Conseil de sécurité : Le régime syrien annonce sa victoire sur la révolte
Le chef de la Ligue arabe, Nabil al-Arabi, a appelé dimanche à Istanbul les participants d’une conférence internationale sur la Syrie à faire pression sur le Conseil de sécurité de l’ONU pour qu’il mette en oeuvre des mesures contraignantes contre le régime du président Bachar al-Assad.
Les participants doivent «appeler de manière simultanée le Conseil de sécurité à prendre une décision contraignante au titre du chapitre sept pour arrêter les violences en Syrie», a déclaré M. al-Arabi lors de l’ouverture de la deuxième conférence des «Amis de la Syrie» devant les représentants de plus de 70 pays.
Le chapitre sept de la charte des Nations unies prévoit, en cas «de menace contre la paix, de rupture de la paix et d’acte d’agression», une série de mesures allant de la rupture des relations diplomatiques et économiques à l’intervention militaire pour rétablir la paix. De son côté, le président du Conseil national syrien (CNS), la principale coalition de l’opposition syrienne, a annoncé dimanche lors d’une conférence internationale sur la Syrie que son mouvement allait désormais verser des salaires aux membres de l’Armée syrienne libre (ASL) en lutte contre Damas.
«Le CNS va prendre en charge le paiement des salaires fixes de tous les officiers, soldats et résistants membres de l’ASL», a déclaré le président du CNS, Burhan Ghalioun, devant les représentants de 74 pays à l’ouverture de la deuxième réunion des «Amis du peuple syrien» à Istanbul. Par ailleurs, La communauté internationale «n’aura d’autre choix que de soutenir le droit des Syriens à la légitime défense» si le Conseil de sécurité de l’ONU ne réagit pas contre la répression violente en Syrie, a affirmé dimanche le Premier ministre turc.
Recep Tayyip Erdogan, qui s’exprimait à l’ouverture d’une conférence des Amis de la Syrie à Istanbul, a exhorté le Conseil, où la Russie et la Chine s’opposent à toute résolution anti-Damas, à prendre ses responsabilités.
«Si le Conseil de sécurité manque une nouvelle fois une opportunité historique, il n’y aura pas d’autre choix pour la communauté internationale que de soutenir le droit à la légitime défense du peuple syrien» (...) victime d’une «exécution de masse», de la part des forces du régime, a-t-il dit.
«Les organisations internationales disent que la répression a fait plus de 9.000 morts, je vois que ce chiffre est beaucoup, beaucoup plus élevé», a ajouté M. Erdogan, dont la Turquie, qui partage une frontière de 900 km avec la Syrie, a rompu avec son ex-allié en raison de la répression.
 Plus de 70 pays se sont réunis dimanche à Istanbul pour décider des moyens d’»accroître la pression» sur le régime syrien, de faire respecter par Damas le plan Annan de sortie de crise, ou comme le voudrait l’opposition d’armer les rebelles face à une répression sanglante.
«La Syrie n’a pas tenu ses promesses (...) Avec cette tragédie humanitaire en Syrie, il est temps d’agir», a déclaré à l’ouverture des travaux le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan.
Cette deuxième conférence des Amis de la Syrie s’est ouverte à 07H30 GMT dans un centre de congrès de la métropole turque, en présence de la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton, de plusieurs chefs de diplomatie européens et arabes, et des dirigeants du Conseil national syrien (CNS), principal regroupement de l’opposition.
Le chef du CNS, Burhan Ghalioun, a appelé samedi la conférence à armer les rebelles de l’Armée syrienne libre (ASL).
«Le CNS exprime les demandes du peuple syrien. Nous avons appelé plusieurs fois à l’armement de l’Armée syrienne libre. Nous souhaitons que la conférence des amis de la Syrie accède à cette demande», a déclaré M. Ghalioun.
«Nous attendons de la communauté internationale des décisions concernant la défense des citoyens qui subissent des pilonnages quotidiens et la mort», a-t-il ajouté.

AFP
Lundi 2 Avril 2012

Lu 345 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs