Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Deuxième victoire consécutive des Khouribguis

OCK vs KAC : 1 – 0




Deuxième victoire consécutive des Khouribguis
Au Complexe OCP, pour le compte de la 13ème journée du Botola Pro Elite 1, l’OCK a reçu le KAC. Quelque 600 mordus de la balle ronde se sont déplacés pour assister à un match médiocre, voire ennuyeux, surtout en première mi-temps, qui s’est soldé par la victoire étriquée des locaux sur le score d’un but à zéro.
Avant le coup d’envoi, une minute de silence a été observée à la mémoire de l’artiste Mohamed Bastaoui et de l’entraîneur des jeunes de l’OCK, Hassan Bita.
Quant à la rencontre, les deux équipes affichaient des ambitions diamétralement opposées. Les Khouribguis étaient décidés à gagner pour s’approcher du leader le WAC, surtout que le club casablancais avait trébuché à Safi devant l’OCS par deux réalisations à zéro. Les Kénitris, pour leur part, n’avaient plus gagné depuis la huitième journée face au RCA.
La partie n’a jamais atteint un haut niveau. En effet, les visiteurs, très organisés en défense, ont réussi à neutraliser les rares actions des locaux en se cantonnant dans leur zone et se contentant de contre-attaques menées par Bourouass, seul joueur en pointe . Les Phosphatiers ont essayé d’imposer leur rythme en monopolisant la balle en milieu du terrain afin de surprendre le keeper kénitri par des tirs de loin. Ainsi, les véritables occasions de but étaient rares de part et d’autre. A la 17’, le remuant Tiberkanine s’infiltra dans la surface de réparation, le Congolais Rozan le faucha, l’arbitre Yacoubi n’hésita pas un instant et siffla le penalty. Toutefois, Sidibé envoya le ballon dans le décor. L’OCK s’est créé deux autres opportunités par le biais de Rqioui qui rata la première (26’) après son incursion dans la surface de réparation, se trouvant tête à tête avec le gardien. A la 35’, Bakayoko, auteur d’un bon match, bien servi par Tiberkanine, en position idéale, a loupé la seconde.
Dès le début de la deuxième période, le coach tunisien El Ajlani procéda à un changement au niveau de la ligne d’attaque. Ainsi, Bezghoudi releva Rqioui. Ce changement apporta ses fruits. Les Phosphatiers portèrent le danger à maintes reprises dans le camp adverse. A la 62’, Bezghoudi subtilisa une balle à Lahlali, la passa à Tiberkanine, ce dernier servit Sidibé sur un plateau d’argent, le Malien d’une frappe sèche ne laissa aucune chance au portier El Houassli au grand bonheur d’El Ajlani et des supporters. Menés au score, les visiteurs se lancèrent à l’assaut des buts locaux. A la 72’, Karam rata un but tout fait bien qu’il soit face à face avec Bourkadi. La riposte vint une minute après grâce à Tiberkanine qui échoua devant les filets désertés d’El Houassli. Le même joueur aurait pu doubler la mise mais son tir fut renvoyé par le poteau droit du gardien des visiteurs (88’).
Grâce à cette victoire, les Phosphatiers se hissent à la deuxième place derrière le WAC. Par contre, les Gharbaouis, qui subissent leur deuxième défaite consécutive, doivent se rebiffer avant qu’il ne soit trop tard.

Chouaib Sahnoun
Mardi 23 Décembre 2014

Lu 480 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs