Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Deuxième long métrage marocain en compétition officielle au FIFM : Projection aujourd’hui de “Zéro” de Nour-Eddine Lakhmari




Deuxième long métrage marocain en compétition officielle au FIFM : Projection aujourd’hui de “Zéro” de Nour-Eddine Lakhmari
Au septième jour du Festival international du film de Marrakech, le jury long métrage a rendez-vous ce jeudi, à la Salle des Ministres du Palais des congrès de Marrakech, avec la projection de «Zéro».
Deuxième film marocain en compétition officielle, ce long métrage est signé du réalisateur Nour-Eddine Lakhmari.
Younès Bouab, Mohamed Majd, Zineb Samara, Sonia Okacha, Saïd Bey, Malika Hamaoui et Ouidad Elma sont les protagonistes de ce film produit en 2012.
Ce long métrage d’1h51 relate l’histoire d’Amine Bertale, alias «Zéro», un simple flic qui passe la majorité de son temps à recevoir les dépositions de plaignants ou à arpenter les rues de Casablanca avec Mimi, une jeune prostituée de 22 ans.
Il est en conflit perpétuel avec son père handicapé et son supérieur hiérarchique. Face à ce quotidien dégradant et insupportable, Zéro décide de tourner la page d’un passé hanté par la lâcheté, la peur et un complexe d’infériorité. Il part alors à la recherche d’une jeune fille de 15 ans, entamant ainsi sa croisade contre un monde dur, impitoyable, perverti par l’argent et le pouvoir.
En fin d’après-midi, les cinéphiles se retrouveront en ce même lieu pour apprécier le travail réalisé par les élèves des instituts et écoles de cinéma du Maroc, dans le cadre de la compétition courts métrages «Cinécoles».
Destiné à révéler les nouveaux talents du 7e art national, le Prix du court métrage «Cinécoles» est doté d’un montant de 300.000 dirhams. Cette compétition départagera 11 courts métrages présentés en compétition. Il s’agit de «Corps» de Yassine Benatia, «Glace au chocolat» (Soukaina Benasser et Abdellah Idbakass ), «Guichets fermés» (Zaynab Toubali), «Humanité mais pas assez» (Abdel Fattah Ait Tahabbassat), «Just another road movie» (Miriam Atif), «Kif ma darty wahla» (Nadir Younès et Dardir Achraf), «La leçon» (Ismail Oudghiri-Idrissi), «Le maillot» (Hajar Belkasmi), «Mejor…Une vie meilleure» (Tarik Leihemdi), «Mort d’un ange non baptisé» (Hajar Setta) et « Surprise» (Reda El Kounia et Anass Nessah).
Plus tard dans la soirée, le Festival rendra hommage à Jonathan Demme, réalisateur, producteur, scénariste et comédien révélé par le mythique producteur et découvreur de talents Roger Corman. C’est en 1986 que ce cinéaste américain accède au succès international avec le thriller «Dangereuse sous tous rapports». Mais le véritable tournant dans sa carrière arrivera en 1990 avec le long métrage à succès «Le silence des agneaux» qui remporte cinq Oscars dont celui du Meilleur réalisateur et du Meilleur acteur pour Anthony Hopkins. D’autres productions suivront avec autant de succès qui confirmeront le talent de ce cinéaste singulier.

ALAIN BOUITHY
Jeudi 6 Décembre 2012

Lu 637 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs