Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Deuxième étape de la Caravane "African Business Connect" à Bamako




Plus de 400 opérateurs économiques maliens et marocains étaient réunis, récemment à Bamako, pour des rencontres d’affaires (BtoB) dans le cadre de la deuxième et dernière escale de la Caravane "African Business Connect", lancée la semaine dernière à Dakar par le Groupe BMCE Bank et Maroc-Export. Cette présence remarquée des opérateurs et acteurs économiques des deux pays illustre, de l’avis des observateurs, une volonté commune d’asseoir un partenariat économique durable, diversifié et mutuellement bénéfique en vue d’impulser les échanges commerciaux et de renforcer la complémentarité dans différents secteurs. Dans une allocution à l’ouverture de ces rencontres d’affaires, la DG de Maroc Export a plaidé pour "l’organisation d’une opération BtoC (Business to Consumer)" dédiée exclusivement au "made in Africa", une sorte de festival de l’Afrique sur les marchés européens, américains, arabes ou asiatiques, qui, a-t-elle dit, "sont tous demandeurs de partenariats stratégiques avec notre continent, l’enjeu étant de créer des alliances plus fortes entre nos exportateurs et hommes d’affaires".
De son côté, le directeur du "Réseau Casablanca BMCE/ Bank of Africa", Mohamed Essaid Benjelloun Touimi, a fait constater que le choix de la tenue de cette deuxième étape "n’est pas du tout fortuit puisqu’il traduit l'excellence des relations d’amitié entre les deux pays".
 Il a émis l’espoir de voir ces rencontres d’affaires contribuer à la consolidation de "l’édifice de nos relations économiques et commerciales à travers deux secteurs d’activités importants".
Prenant la parole, l’ambassadeur du Maroc au Mali a relevé que ces rencontres partenariales "sont avant tout l’expression d’une politique volontariste impulsée par nos deux chefs d’Etat, SM. le Roi Mohammed VI et son Excellence El Hadji Ibrahim Boubacar Keita", faisant constater que "le partenariat Maroc-Mali s’illustre par son caractère gagnant-gagnant".
"Il ne s’agit pas là, loin s’en faut, d’un simple slogan ou d’un vain mot, mais d’une politique qui se traduit par des actions et des résultats probants sur le terrain à travers la création d’emplois, de richesses et le transfert d’un savoir-faire reconnu", a-t-il soutenu.
Le diplomate marocain a souligné, à ce titre, que l’approche de la coopération Sud-Sud voulue par le Souverain "privilégie le co-développement et la solidarité entre nos deux peuples. Elle intègre préalablement l’intérêt pour le Mali de toutes les actions projetées et tient naturellement compte des priorités de ce pays frère en tout état de cause", a-t-il ajouté.
Il a, par la même occasion, rendu hommage aux entreprises marocaines "qui ont fait le pari de miser, avec une grande assurance, sur ce pays (Mali) plein de potentialités et de talents".

Jeudi 19 Novembre 2015

Lu 651 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs