Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Deuxième édition du Festival du flamenco à Fès : Une ouverture en beauté




Deuxième édition du Festival du flamenco à Fès : Une ouverture en beauté
Pour la deuxième fois, le flamenco élit domicile à Fès. Mercredi 2 mai, la ville de Fès a vibré aux rythmes du flamenco, à l’occasion de la deuxième édition du Festival du flamenco qui se tient jusqu’au 5 mai à Fès, à l’initiative de l'Institut Cervantès.  Après une première édition bien réussie, les organisateurs entendent ériger cette manifestation en une tradition et atteindre leurs objectifs en termes de fréquence et de régularité. L’unique Festival flamenco en Afrique a démarré dans une ambiance bon enfant. La danse et la musique étaient bien au rendez-vous avec le célèbre et non moins magnifique groupe Vaya con Dios. Le public n’a pas raté l’occasion pour apprécier le premier spectacle de danse, avec Ursula Moreno et José Galvàn, Antonio Andrade à la guitare, J. Garcia « Cheito » au chant et Pablo Prada à la basse et la percussion. Une soirée des plus magiques.  
Et bien évidemment, la danse a été la vedette de cette première journée. "Poésie, art et flamenco" est le titre de l'exposition qui a ouvert cette deuxième édition du Festival.
Selon les organisateurs, l’événement musical, tant attendu, rassemble cette année des chanteurs remarquables, des danseurs et des guitaristes, qui vont fusionner les racines les plus pures du flamenco et les airs orientalistes de la musique et de la danse. L'Institut Cervantès essaie d’apporter l'essence et la tradition de la musique espagnole représentée à travers le flamenco dans ses expressions multiples. Le chant populaire, la danse, la guitare seront déclinés non seulement depuis le versant andalou et espagnol, mais aussi à travers des manifestations authentiques d’origine andalouse, en passant par des versions hispano-américaines et marocaines.
Il faut reconnaître que l'Institut Cervantès a relevé le challenge de l’organisation. Les spectacles des jours suivants démontreront la qualité des prestations et la réaction du public. Le grand théâtre Al-Hourria, en nouvelle ville, vit ainsi une fiesta, que les jeunes Marocains admirent de plus en plus.  
Par ailleurs, une exposition réunit de grands poètes et artistes contemporains, mais dont les œuvres seront présentées au grand public le 6 juin dans la salle d'expositions de l'Institut. Les murs de l’Institut ont ainsi été ornés de poèmes et d'œuvres plastiques de différents créateurs.  Sont aussi invités à exposer de grands artistes peintres. Il s'agit d'une exposition  exceptionnelle où les arts se joignent à la musique et s’imprègnent du flamenco, une manière de rendre hommage à cet art ancestral.

Mustapha Elouizi
Vendredi 4 Mai 2012

Lu 316 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs