Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Deuxième édition des Journées régionales de l’industrie : Le temps des bilans




Deuxième édition des Journées régionales de l’industrie : Le temps des bilans
«Des opportunités réelles se présentent devant les entreprises marocaines au niveau mondial et je crois qu’on a mis les outils nécessaires pour aider les PME à être compétitives et à investir davantage ». C’est ce qui ressort de l’intervention d’Ahmed Réda Chami, ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies, à l’occasion de la deuxième édition des Journées régionales de l’industrie, organisée conjointement par le ministère de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies et l’Agence nationale pour la promotion de la PME, le 9 février à Casablanca sous le thème : « La productivité au cœur des programmes d’appui à l’entreprise ».  Devant un large parterre composé d’entrepreneurs, de dirigeants de PME et de représentants des autorités locales, M. Chami a rappelé que les PME représentent 95% des entreprises marocaines et contribuent  pour 50% dans la création d’emplois,  de 20% à la valeur ajoutée, de 30% aux exportations, de 40% à la production et de 50% à l’investissement.
Mais ces entreprises sont soumises, a-t-il noté, à un ensemble de contraintes et demandent des réponses adaptées à leurs besoins, d’où la mise sur pied du Pacte national pour l’émergence industrielle (PNEI) pour répondre aux principaux défis auxquels font face les PME.
 Lors de cette rencontre, M. Chami a tenu à souligner qu’une nouvelle définition de la PME a été adoptée et qu’un accord a été trouvé définissant  une PME comme toute entreprise dont le chiffre d’affaires est inférieur ou égal à 175 millions de DH.
Concernant l’état d’avancement des chantiers du PNEI en faveur de la compétitivité des PME, le ministre a précisé que le volet relatif aux fonds publics-privés qui ont pour objectif d’accompagner le développement d’au moins 100 PME sur la période 2009-2015 et de leur faciliter les opérations de transmission et de reprise sur la même période, a été marqué par la sélection de deux gestionnaires, à savoir le groupement AttijariInvest, Atlamed  et  PrivateEquity Initiatives (Groupe Maroc Invest) et que les deux fonds publics-privés sont opérationnels.
Au sujet de l’offre de formation qui vise à former 220.000 profils à l’horizon 2015 pour accompagner le développement des six métiers mondiaux du Maroc (MMM) et la mise en place d’un dispositif d’aide directe à la formation au niveau de quatre secteurs, à savoir  l’offshoring, l’automobile, l’électronique et l’aéronautique, le ministre a précisé en substance que les plans de formation  pour le textile-cuir et l’offshoring sont élaborés et validés et que les plans de formation à long terme pour les autres secteurs sont en cours d’élaboration et seront finalisés à fin septembre 2011. Cependant, des plans de formation à court terme pour ces secteurs ont été élaborés et validés.
Le ministre a noté que plusieurs établissements ont commencé à dispenser leurs formations et que d’autres sont prévues dans les mois qui viennent. 
Evoquant la question des programmes de soutien aux PME, M. Chami a expliqué que le programme Imtiaz censé permettre annuellement à 50 PME à fort potentiel, tous secteurs confondus, de concrétiser leurs projets de développement et de leur faciliter l’accès au crédit bancaire,  a permis la signature de 33 contrats de croissance qui vont générer un chiffre d’affaires additionnel cumulé  de 9,98 milliards de DH sur 5 ans, une valeur ajoutée cumulée de 3,08 milliards de DH sur 5 ans et la création de 1964 nouveaux emplois.
De son côté, le programme Moussanada qui vise à améliorer la productivité de 500 PME par an et à renforcer  leurs facteurs de compétitivité en termes notamment de coût, de délai et de qualité, le bilan d’étape au niveau de la région du Grand Casablanca a révélé que 153 entreprises de la région ont bénéficié de ce programme, soit  6% des entreprises de la région.
Cependant, le ministre a constaté  une faible adhésion des PME et que seulement 240 entreprises ont bénéficié de 290 actions d’appui.
Concernant l’amélioration des infrastructures d’accueil, le ministre a expliqué que 
des projets de P2I ont été lancés et qu’une note pour la régionalisation de Technoparc a été transmise aux walis des régions.
Quant à la création de zones d’activités économiques (ZAE) et la réhabilitation des zones industrielles (ZI), permettant aux régions de renforcer leur potentiel industriel, un appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour la sélection des dossiers a été lancé le 30 septembre 2010. Et que l’évaluation des dossiers est en cours.

Hassan Bentaleb
Vendredi 11 Février 2011

Lu 683 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs