Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Deuxième Forum économique arabo-indien placé sous le thème : "Les projets d'investissement" : L’Inde intéressée par le projet marocain d’énergie solaire




La coopération maroco-indienne dans le domaine de l'efficacité énergétique et des énergies renouvelables a été au centre des entretiens que le secrétaire général du ministère de l'Energie et des Mines, Mohamed Yahya Zniber, a eus mardi dans la capitale indienne. Les entretiens ont été axés sur l'échange d'expériences dans le domaine de l'efficacité énergétique au sein des petites et moyennes entreprises et de l'élaboration de projets communs dans ce secteur, a déclaré M. Zniber, à l'issue de sa rencontre avec le vice-ministre indien chargé des PME, Dinesh Rai, en marge de la réunion du Forum de partenariat arabo-indien. M. Zniber, qui était accompagné de l'ambassadeur du Maroc à New Delhi, M. Larbi Moukhariq, a souligné que ses interlocuteurs indiens se sont montrés disposés à promouvoir les investissements dans le domaine des énergies renouvelables au Maroc et qu'une convention de coopération entre l'Inde et l'Agence marocaine de développement des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique est à l'étude. Lors d'une visite à Moser Bayer, une entreprise indienne spécialisée dans les supports optiques (CD-ROM, DVD) et les panneaux solaires, M. Zniber a examiné avec les responsables de cette entreprise, qui détient 20 % des parts du marché mondial dans son domaine, la possibilité de mettre en place au Maroc une industrie similaire pour accompagner le projet ambitieux de production d'énergie solaire lancé par SM le Roi Mohammed VI.  L’ambitieux projet d’énergie solaire permettra au Maroc d’être à l’avant-garde de l’utilisation des technologies propres, a affirmé le secrétaire général du ministère de l'Energie, des Mines, de l'Eau et de l'Environnement, Mohamed Yahya Zniber. "L’ambitieux projet marocain d’énergie solaire portera notre puissance électrique installée d’origine solaire et la part des énergies renouvelables dans la puissance électrique installée respectivement à 2000 Mw et 42 % à l’horizon 2020", a-t-il déclaré lundi lors du deuxième Forum économique arabo-indien initié sous le thème : "Les projets d'investissement". Ce projet, a-t-il ajouté, "permettra à notre pays d’être à l’avant-garde de l’utilisation des technologies prometteuses de valorisation de cette ressource énergétique renouvelable". Les cinq unités de ce programme, qui nécessitera un investissement estimé à 9 milliards de dollars US, seront réalisées selon une approche intégrée qui englobera des activités de formation, de recherche et de développement, notamment grâce à la mise en place d’un centre de recherche dédié à l’énergie et à l’industrie solaires, a-t-il précisé. M. Zniber a souligné que la stratégie énergétique du Maroc s'articule autour des axes relatifs à la sécurité d’approvisionnement et diversification des formes d’énergie, la généralisation de l’accès à l’énergie au meilleur coût, la mobilisation des ressources énergétiques locales, la promotion des énergies renouvelables et l'intensification de la recherche pétrolière et valorisation des schistes bitumineux ainsi que la promotion de l’efficacité énergétique et l'intégration énergétique régionale. Il a expliqué qu'en matière d’énergies renouvelables, d’importantes actions ont été initiées, notamment au niveau législatif et de l’inscription du Maroc dans la dynamique régionale et internationale que connaît ce secteur. Concernant les projets éoliens envisagés, ils permettront de porter la capacité éolienne installée à plus de 1500 MW à l’horizon 2012.
"En matière d’efficacité énergétique, véritable axe prioritaire de notre stratégie énergétique, nos programmes ciblent les principaux secteurs consommateurs, notamment l’industrie, le transport et l’habitat. Notre objectif est d’atteindre 15 % d’économie d’énergie à l’horizon 2020", a-t-il noté. Grâce à sa position géographique et au développement d’infrastructures stratégiques, notamment au niveau portuaire, le Maroc dispose des atouts nécessaires pour devenir une véritable plaque tournante pour les échanges énergétiques régionaux et jouer un rôle actif pour le transit et le stockage stratégique des ressources énergétiques, a indiqué M. Zniber.

Inde-monde arabe  : Un volume d’échanges de 114 milliards de dollars

 les échanges commerciaux entre l’Inde  et le Maroc ont enregistré, au cours des dernières années, une hausse de 70 %. L'Inde est un important partenaire économique du Maroc, avec un volume d'échanges commerciaux de deux milliards de dollars.  Le volume des échanges commerciaux entre l'Inde et les pays arabe est passé de 13 milliards de dollars en 2003 à 114 milliards . L'Etat des Emirats arabes unis est le plus grand partenaire commercial de l'Inde avec un volume d'échanges (secteurs non-pétroliers) de 48 milliards de dollars en 2009. Le partenariat arabo-indien s'est renforcé grâce à un mémorandum d'entente signé entre le secrétariat général de la Ligue arabe et l'Inde en2008

MAP
Jeudi 11 Février 2010

Lu 4134 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs