Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Deuxième Festival culturel national de la nouvelle et de la poésie : “La magie des mots” opère à Casablanca




Deuxième Festival culturel national de la nouvelle et de la poésie : “La magie des mots” opère à Casablanca
Expositions de peinture, lectures de poèmes, présentation de romans, séminaire et signature de convention de partenariat et bien d’autres activités figurent au programme de la deuxième édition du Festival culturel national de la nouvelle et de la poésie.
Organisée à l’initiative de l'Association culturelle, sociale et sportive des fonctionnaires de la Faculté de médecine et de pharmacie de Casablanca, cette manifestation pluridisciplinaire aura cette année pour thème : "La magie des mots à travers les différentes formes d'expression en matière de création". Elle se déroulera les 13 et 14 janvier courant à Casablanca.
Pour sa deuxième édition, l’événement culturel rendra cette année un vibrant hommage à l’écrivain, peintre et poète Ismaïl Zriouak. A la joie des initiés et amateurs de poésie, ce natif de Marrakech fera l’honneur de lire quelques-uns de ses poèmes dont certains vers ont été traduits en plusieurs langues, notamment en français, anglais, espagnol et hollandais. Un moment de bonheur que l’assistance pourra vivre durant les deux jours du Festival à travers d’autres séances de lectures également prévues au programme de cette manifestation culturelle.
En plus de cet hommage, les initiateurs de cet événement annoncent aussi la présentation de romans et l'organisation d'un séminaire. Il est aussi question, selon ces derniers, de signature d'une convention de partenariat entre l'Association culturelle, sociale et sportive des fonctionnaires de la Faculté de médecine de Casablanca et la Maison de la littérature marocaine. Cette dernière institution est présidée par l'écrivain Abd Nour Idriss.
Ismaïl Zriouak compte à son actif 17 recueils de poésie. Il est l’auteur de plusieurs œuvres souvent bien accueillies par la critique. Le Marrakechi a également écrit des œuvres telles que «Le palmier des solitaires» (Nakhlatou Al Ghouraba), «La saison des roses» (Maoussim Al Ouard), «Marrakech», «L'oiseau de nuit» (Ta'hir arak), «Chorégraphie des blessures » (Indama Tarkoussou El Jirah), «La tente des jasmins» (Khimatou Al Yasmine). On lui doit aussi «C'est avec ce poème que je colore l'horizon» (Bihada A Chiir Ouzaouikou Hada Mada), «Pour qui brille le soleil?» (Liman tachrik Achams?), entre autres.
Soulignons que le deuxième Festival culturel national de la nouvelle et de la poésie est organisé en coordination avec la Maison de la littérature marocaine.
Loin des rimes et de leur magie, le poète s’illustre également dans un autre registre, celui de la peinture. En effet, l’homme est aussi connu pour ses toiles qu’apprécient à juste titre les initiés et bon nombre de curieux lors de ses expositions.

ALAIN BOUITHY
Jeudi 5 Janvier 2012

Lu 984 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs