Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Deux victoires et six nuls maintiennent le statu quo en haut et en bas du classement


L’IRT et l’ASFAR profitent de l’apathie régnante



Avec six nuls dont deux blancs et deux victoires dont une chez les autres sans réelles incidences sur le classement, on peut dire que c’est le statu quo qui aura prévalu lors de cette avant-dernière journée de la phase aller de ce bon vieux championnat. Cette dernière aura été, par ailleurs, de ses vingt buts inscrits et ce malgré ses deux parités vierges, bien fructueuse. Les bonnes affaires du jour ce sont évidemment celles réalisées par les deux victorieux du jour, l’IRT et l’ASFAR qui se sont imposés face au MCO à Tanger (3-0) et devant le DHJ à El Jadida (3-2).
Les deux nuls vierges ont été enregistrés pour l’un, lors du lever de rideau jeudi en fin d’année quand le MAT dans une rencontre qu’il aurait pu remporter a contraint à Berkane les ‘’Calamentis’’ de la RSB  au zéro à zéro et pour l’autre, lors du baisser de rideau de cette quatorzième journée lorsque le WAC, en huis clos au Complexe Mohammed V, a été forcé à la parité par plus petit que soi, le CRA en l’occurrence. C’était Fouad Sahabi qui était aux commandes en lieu et place de Kamal Zouaghi chez les Rifains et l’on peut voir à travers ce résultat un bon retour aux affaires pour le bonhomme.
Le Wydad, en connaissance de cause du résultat du FUS, accroché la veille par le KACM à Rabat au Complexe Moulay El Hassan, a raté là une excellente opportunité de reprendre la tête du championnat qu’occupent à un point les R’batis qui, à dix minutes de la fin, avaient pris les devants par leur Gambien de service Yousoupha Nje avant qu’Ismail Koucham, dans le temps mort de la rencontre, ne vienne ruiner les espoirs de Walid Regragui & Co. Ces nuls, in fine, n’arrangent aucun des adversaires puisqu’ils en gardent scotchés leurs différentes positions au classement.
Les trouble-fêtes de service, l’IRT et l’ASFAR, profitent par contre de ce que le leader et son dauphin marquent le pas pour amenuiser de deux points l’écart les séparant. Les hommes de Bencheikha, dans une rencontre toute de passion, se sont imposés avec l’art et la manière dans leur Ibn Batouta de Stade au Détroit en venant à bout d’un MCO bien timide et pratiquement perdu face à l’euphorie tangéroise. Ce sont Badr Kachany en fin de première, Ahmed Hamoudane d’entrée en seconde et l’Ivoirien Herve Guy à un quart d’heure de la fin qui ont été les bourreaux des Orientaux.
A El Jadida, dimanche, DHJ-ASFAR fut une rencontre poursuite, attaque défense comme on les aime, très disputée mais malheureusement, une fois de plus gâchée par, tant pis pour la redondance, les frasques extravagantes de l’arbitre Redouane Jyed, bien loin d’être comme son nom l’indique. Ce sont les Militaires à la demi-heure par un over-goal de Stati qui lançaient des débats qu’Agerdoum en égalisant juste avant la mi-temps atténuait. Nanah, au bout de l’heure, donnait par la suite et pour une fois l’avantage aux Doukkalis mais Naghmi, une dizaine de minutes plus tard d’un joli heading, rectifiait la parité. Anouar juste au coup de sifflet final crucifiait les hommes de Jamal Sellami loin d’avoir démérité.
Des buts il y en a eu aussi à Khémisset lors de KAC-OCK (2-2),  en un peu plus d’une demi-heure de jeu le score a été plié à sa finalité par deux doublés, celui de Bezghoudi et celui de Mbengue. Le reste fut une question de gestion. On peut voir un semblant de redressement pour les Phosphatiers auteurs de deux nuls successifs en déplacement. Mais au regard des deux points sur les six possibles, cela n’extirpe pas des profondeurs du classement.
Autant pour l’autre porteur du bonnet d’âne, le MAS, qui faillit l’emporter à El Jadida samedi face à l’OCS qui ne revint (2-2) que dans le temps mort de la partie par son Brésilien de service Robinho. Auparavant, c’est son coéquipier Madi, tôt en première mi-temps, qui avait ouvert le score, le MAS ne revenant dans la partie qu’après le retour des vestiaires une foi par Ismaili et l’autre par Ennamsaoui.
A Agadir à l’Adrar, le HUSA et le RCA n’ont pu se départager (1-1). Osaguona au quart d’heure de jeu ouvrait la marque et Berkaoui, cinq minutes plus tard, égalisait et on en resta là. On regrettera cependant les incidents d’après-match qui ont émaillé le retour du public au Campus Universitaire entre étudiants et supporters. Les Forces de l’ordre ont procédé à des arrestations parmi la population estudiantine.
 Prochaine journée mardi, mercredi jeudi.




 


Mohamed Jaouad Kanabi
Lundi 4 Janvier 2016

Lu 735 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs