Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Deux quartiers à Ramadi repris par les forces gouvernementales et milices chiites

Le choix du nom de l’assaut "A tes ordres Hussein" a grandement irrité le Pentagone




Deux quartiers à Ramadi repris par les forces gouvernementales et milices chiites
Les forces irakiennes aidées des milices chiites ont lancé mardi une opération destinée à isoler les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) dans la province stratégique d'Al-Anbar avant de tenter de reprendre sa capitale Ramadi.
L'annonce de l'opération a été faite 24 heures après les tentatives de la Maison Blanche d'apaiser les tensions avec Bagdad dont l'armée a été accusée d'un "manque de volonté" face à l'EI par le secrétaire à la Défense Ashton Carter. Les jihadistes ont conquis Ramadi le 17 mai après une vaste offensive et une retraite chaotique des forces irakiennes.
Le Premier ministre irakien Haider Al-Abadi a promis de reprendre cette région à l'EI, qui contrôle la majorité de la province d'Al-Anbar (ouest) s'étendant des limites de la région de Bagdad aux frontières syrienne, saoudienne et jordanienne.
Pour ce faire, il a fait appel aux Unités de mobilisation populaires (Hachd al-Chaabi en arabe), force paramilitaire à majorité chiite qui a déjà aidé l'armée.
Le but de l'opération lancée mardi est d'isoler les jihadistes et de préparer l'offensive pour reprendre la capitale provinciale - quelque 4.000 hommes avancent vers les limites nord de Ramadi, selon les Unités de mobilisation populaire.  L'objectif de l'opération "A tes ordres Hussein" est "de libérer les régions entre les provinces de Salaheddine et d'Al-Anbar et d'essayer d'isoler celle-ci", a déclaré à l'AFP Ahmed Al-Assadi, un porte-parole des Unités de mobilisation populaires. Hussein est l'un des imams les plus vénérés par la communauté musulmane chiite, majoritaire en Irak - mais minoritaire à Al-Anbar, région sunnite. Le choix de ce nom a grandement irrité le Pentagone. 
S'exprimant sur le conflit irakien, le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a aussi appelé à une politique plus inclusive. Les forces armées, les miliciens chiites et les tribus sunnites, sont parvenues ces derniers jours à reprendre une partie du territoire à l'est de Ramadi et à avancer au sud et à l'ouest de la ville. 
Les forces pro-gouvernementales "ont désormais coupé toutes les routes d'approvisionnement de l'EI pour Ramadi", selon un membre du conseil provincial, Arkan Khalaf al-Tarmuz.
L'armée, la police, et les Unités de mobilisation populaires, force paramilitaire à majorité chiite, ont affronté des jihadistes de l'EI avant de reprendre totalement le quartier d'Al-Taech et celui d'al-Hmeyrah, a précisé un colonel de l'armée. 
Mais l'EI s'est probablement préparé à une attaque en disposant des explosifs un peu partout à Ramadi, comme il le fait dans chaque ville conquise.
La perte de cette capitale provinciale a constitué un revers pour Bagdad et son allié américain engagé depuis plus de neuf mois avec d'autres pays arabes et occidentaux dans une campagne aérienne contre l'EI en Irak et en Syrie voisine, où les jihadistes occupent la moitié du territoire. 
Il a profité de la guerre civile en Syrie pour prendre le contrôle en 2013 de vastes régions et s'est encore emparé le 21 mai de la cité antique Palmyre dans le désert syrien frontalier de l'Irak, d'où il pourrait menacer Homs et Damas, des bastions du régime.

Jeudi 28 Mai 2015

Lu 409 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs