Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Deux policiers tués par des inconnus en Egypte




Deux policiers tués par des inconnus en Egypte
Deux policiers qui effectuaient une ronde ont été tués mardi par des inconnus qui ont ouvert le feu sur eux à Minya, dans le centre de l'Egypte, a annoncé le ministère de l'Intérieur.
Ce type d'attaques, visant des policiers ou des soldats, est très fréquent en Egypte depuis la destitution par l'armée du président islamiste Mohamed Morsi en 2013, la plupart étant revendiquées par des groupes jihadistes qui assurent agir en représailles à l'implacable répression qui s'est abattue ensuite sur les pro-Morsi.
Les deux policiers effectuaient une ronde dans le chef-lieu de la province de Minya quand ils ont été pris pour cible par des inconnus en plein milieu de la nuit, a expliqué à l'AFP Hani Abdel Latif, porte-parole du ministère de l'Intérieur.
Selon un responsable de la sécurité à Minya, qui a requis l'anonymat, les deux fonctionnaires étaient chargés de la protection d'une église catholique, mais M. Abdel Latif a assuré que cette dernière était située loin du lieu de l'attaque.
La province de Minya, à environ 250 km au sud du Caire, a été le théâtre de violences visant la minorité chrétienne copte après la destitution de M. Morsi.
Selon le gouvernement, plus de 500 policiers et soldats ont été tués dans des attaques depuis un an et demi.
Par ailleurs, treize chrétiens coptes égyptiens détenus en Libye ont été libérés, a déclaré un responsable tribal lundi, deux jours après l'annonce par une source proche du gouvernement de leur enlèvement par une milice islamiste.
Le chef tribal Mouftah Marzouq, qui dirige le "Conseil des Sages" dans la ville de Syrte (centre), a démenti le rapt de ces Egyptiens, soulignant qu'ils avaient été seulement retenus par des trafiquants.
"Les Egyptiens étaient détenus par un groupe impliqué dans l'immigration clandestine, en raison d'une dispute liée à l'argent et à leur déplacement vers la région de Harawa à l'est de Syrte", a-t-il précisé.
Samedi, une source proche du gouvernement reconnu par la communauté internationale avait accusé la milice islamiste Ansar Asharia, classé groupe terroriste par l'ONU, d'avoir enlevé les 13 coptes égyptiens à Syrte. Elle avait ajouté que sept autres Egyptiens avaient été kidnappés les jours précédents.
M. Marzouq a affirmé que le "Conseil des Sages" avait négocié la libération des 13 Egyptiens. Il n'a pas mentionné les sept autres.
La ville de Syrte, à 500 km à l'est de Tripoli, est sous le contrôle de groupes armés, principalement Ansar Asharia et la coalition Fajr Libya qui regroupe notamment des milices islamistes et a pris le contrôle de Tripoli en août.
Plusieurs coptes égyptiens et d'autres étrangers de confession chrétienne ont déjà été victimes de rapts et d'assassinats en Libye, où travaillent des dizaines de milliers d'Egyptiens dans les secteurs de la construction et de l'artisanat.
La Libye est plongée dans le chaos depuis la chute en 2011 du régime de Mouammar Kadhafi, les autorités ne parvenant pas à contrôler les dizaines de milices formées d'ex-insurgés qui font la loi en l'absence d'une armée et d'une police régulières bien entraînées.

AFP
Mercredi 7 Janvier 2015

Lu 175 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs