Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Deux mosquées chiites attaquées dans la nuit en Afghanistan

Au moins 14 morts et des dizaines de blessés venus célébrer la fête de l’Achoura




Deux attaques différentes ont visé deux mosquées chiites de Kaboul à l'occasion de la grande fête d'Achoura mardi soir, a indiqué mercredi le porte-parole du ministère de l'Intérieur qui tentait de préciser le bilan du deuxième attentat.
 La première attaque survenue en début de soirée contre la mosquée Karte Sakhi, dans le quartier de l'Université dans l'ouest de la capitale, a fait selon le dernier bilan officiel 14 morts et 36 blessés parmi les pèlerins réunis pour cette célébration, la plus importante du calendrier chiite.
 Mais selon le porte-parole du ministère Sediq Sediqqi, "deux terroristes ont perpétré deux attaques séparées contre deux mosquées, la première à Karte Sakhi et la deuxième à Karte Char", autre quartier de l'ouest de Kaboul où résident les membres de la minorité chiite.
 "Les deux assaillants ont été tués par les forces spéciales. Nous essayons encore de finaliser les bilans" de ces attaques a confié M. Sediqqi à l'AFP.
 Les talibans ont démenti mercredi matin toute responsabilité : "Nous n'avons rien à voir dans l'attentat de la mosquée de Karte Sakhi, nous sommes profondément affectés par cette attaque contre des civils" a affirmé sur Twitter leur porte-parole Zabihullah Mujahid.
 Il ne fait aucune mention d'une deuxième attaque.
 Partout dans le monde la communauté chiite commémore mercredi la mort de l'imam Hussein, petit-fils du Prophète Mohamed, assassiné en 680 et dont la fin tragique constitue un épisode fondateur du chiisme.
 La journée est donc fériée en Afghanistan et les responsables difficiles à joindre.
 Le dernier attentat visant la minorité chiite hazara d'Afghanistan avait fait 84 morts et plus de 130 blessés le 23 juillet à Kaboul, au coeur d'une manifestation pacifique. Il avait été revendiqué par l'organisation Etat islamique dont c'était le premier coup d'éclat au coeur de la capitale.
 Dans un communiqué mardi soir, le président afghan Ashraf Ghani a condamné l'attentat contre la mosquée Karte Sakhi, déclarant que "toute attaque contre des lieux de culte ou des civils relève du crime contre l'humanité".
Ecrasée de chagrin au lendemain de l'attaque d'une mosquée qui a fait au moins 14 morts, la communauté chite de Kaboul dénonce un gouvernement incapable d'assurer sa sécurité en ces célébrations d'Achoura, principales commémorations annuelles du calendrier chiite.

Jeudi 13 Octobre 2016

Lu 209 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs