Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Deux mis en cause condamnés à 2 mois de prison à Essaouira : Des comportements licencieux défraient la chronique




Deux mis en cause condamnés à 2 mois de prison à Essaouira : Des comportements licencieux défraient la chronique
Le tribunal de première instance d'Essaouira vient de se prononcer sur l'affaire  de la vidéo pornographique qui avait fait des vagues à Mogador durant les dernières semaines. Le jeune homme a été condamné à une peine de deux mois de prison ferme, tandis que sa concubine a été condamnée à deux mois de prison avec sursis. Quant à la sœur poursuivie pour aménagement d’un local pour  prostitution, elle a été innocentée par la cour.
Il est à rappeler que le jeune homme et sa concubine, tous deux du terroir, poursuivis pour débauche, tournage et diffusion d'un film pornographique, sont les tristes personnages d'une  affaire de moeurs largement suivie par l'opinion publique locale et nationale.
Toutefois, elle est loin d'être le dernier épisode d'une fâcheuse série de diffusions de séquences vidéo comportant des scènes érotiques.  
En effet, la ville des alizés se trouve aujourd'hui confrontée à un vrai phénomène de société. Un autre clip porno d’environ 10 minutes fait actuellement le tour des téléphones portables à Essaouira.
Un jeune couple s’offre des moments érotiques intenses sous les feux de la caméra. Des scènes osées défiant toute réserve ou retenue. Un enregistrement qui  confirme un changement radical des mœurs et des valeurs au sein d’une certaine jeunesse qui veut s’identifier aux héros et héroïnes des sites pornographiques.
Après le verdict du tribunal de première instance d’Essaouira sur l’affaire du premier clip à caractère érotique, des informations sur les héros de la nouvelle vidéo vont bon train, tandis que plusieurs sources concordantes parlent de l’existence de plusieurs séquences audio plus choquantes encore.
Il s'agit d'un renversement des valeurs, une grave perte de repères d'une société hypocrite qui a du mal à se positionner par rapport au tsunami culturel du libéralisme.

Abdelali Khallad
Samedi 23 Janvier 2010

Lu 1948 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs