Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Deux militaires tués et cinq autres blessés à Kadiria

Des douaniers algériens formés par des experts américains




Deux militaires tués et cinq autres blessés à Kadiria
Des douaniers sont actuellement en formation à Alger par des experts américains sur le thème de “la sécurité des frontières”. Cette formation s’inscrit dans le cadre de la coopération internationale et l’application du programme de modernisation de la douane qui procède, chaque année, à la formation de 1 500 agents, selon un cadre de la douane. La formation qui est toujours en cours touche les chefs de brigade au niveau des aéroports, ports et frontières.
Pour les experts de la douane américaine, “la sécurité des frontières a un aspect sécuritaire plus qu’économique”, explique-t-on. La douane américaine a acquis une grande expérience en matière de contrôle dans le domaine de la lutte contre le terrorisme, la drogue et l’immigration clandestine au niveau des frontières canadiennes et mexicaines.
Les douaniers formés auront une maîtrise des nouvelles technologies dans le cadre de la lutte contre le crime organisé transfrontalier notamment dans l’utilisation des nouvelles techniques de sorties en opération, telles que l’exploitation des cartes géographiques, GPS, boussole et le contrôle informatique des frontières. La formation des douaniers aux nouvelles techniques constitue une exigence urgente pour la direction des douanes, le directeur général des Douanes, Bouderbala, avait déjà relevé le défaut de formation dont souffrent les douaniers en déclarant officiellement que “la majorité des douaniers n’a pas la formation nécessaire pour faire face aux dangers des temps modernes”. La protection économique des frontières voire l’économie nationale dépend de ces fonctionnaires. Sur ce, Bouderbala avait recommandé la formation et le recyclage de son personnel aux fins de faire face à la situation et le renforcement des effectifs de telle sorte que d’ici la fin 2010, le nombre de douaniers puisse atteindre 20 000 agents.
Par ailleurs, deux éléments de l’ANP ont été tué et cinq autres grièvement blessés, dans la matinée de jeudi dernier.
Les militaires ont été victimes d’un attentat perpétré contre un convoi de l’armés sur le chemin communal menant de la localité de Ouled Fodhil au chef lieu communal de Kadiria, commune sise à une trentaine de kilomètres à l’ouest de Bouira, apprend-on de sources sûres. Selon une source sécuritaire citée par la presse, deux bombes de fabrication artisanale ont explosé au passage d’une patrouille de l’ANP. Les deux engins mortels avaient été enfouis sous terre et auraient été actionnés à distance, indique la même source, pour les exploser au passage des militaires.
A signaler également que trois terroristes ont été abattus par les éléments de l’ANP dans la nuit de jeudi à vendredi, à Sidi Ali Bounab, près d’Ait Yahia Moussa, à une trentaine de kilomètres au sud de Tizi Ouzou, a-t-on appris de sources bien informées.
Au cours de cette offensive militaire, un quatrième élément de l’ex-GSPC a été capturé, ajoute-t-on de mêmes sources. Les militaires ont pu récupérer sur les corps des terroristes deux armes de type Seminov et une Kalachnikov. L’opération militaire a été engagée mercredi dernier suite à des informations faisant état de la présence d’un groupe terroriste dans cette localité où le massif forestier a longtemps servi de base de repli pour les islamistes armés.
Le dispositif des services de sécurité était toujours en place, vendredi, passant au peigne fin un large périmètre du maquis de Sidi Ali Bounab. Des localités de la wilaya de Boumerdès sont également touchées par l’opération de ratissage.
Les services de sécurité ne desserrent pas l’étau autour des groupes armés activant la région et ont réussi à éliminer plusieurs éléments de l’organisation de Droukdel.
Par ailleurs, un atelier de fabrication d’armes de chasse artisanales a été démantelé à la fin de la semaine dernière par les services de la sûreté urbaine de Mekla, à une vingtaine de kilomètre à l’est de Tizi Ouzou, selon un communiqué transmis par la cellule de communication de la sureté de la wilaya.
Quatre individus ont été interpellés au cours de cette opération et ont été présentés au Parquet d’Azazga. L’atelier a été découvert dans le domicile de l’une des personnes interpellées lors d’un contrôle de police dans un débit de boissons à Mekla. Les agents de police ont arrêté par la suite deux individus dont l’un était en possession d’une quantité de cartouches pour fusils de chasse.

Libé
Mercredi 31 Mars 2010

Lu 690 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs