Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Deux maisons menaçant ruine s’écroulent en Médina de Casablanca

La série noire se poursuit sous le regard désintéressé des responsables




Deux maisons menaçant ruine s’écroulent en Médina de Casablanca
La série noire des effondrements de maisons menaçant ruine continue. En effet, deux immeubles se sont écroulés mercredi et jeudi à l’ancienne Médina de Casablanca faisant un blessé grave et d’importants dégâts matériels. Il s’agit de deux maisons de trois et quatre étages situées à Derb Taliane et celui de Houmane. Un drame déjà prédit par les occupants de ces maisons qui déplorent que rien n’ait été fait pour l’éviter.
«On n’a pas cessé  de crier haut et fort depuis plus d’une semaine que notre maison allait s’effondrer. Tous les signes avant-coureurs le prédisaient. Mais personne n’a prêté attention à ces cris d’alarme», nous a indiqué Nabil Zahrane, l’un des occupants de la maison de Derb Houmane. Selon lui, l’effondrement d’une maison riveraine, il y a plus de six mois, avait fortement ébranlé les fondations de sa  maison. Un cas qui est loin d’être unique puisque l’ensemble des habitations de Derb Houmane est dans cette situation. «Tout le quartier est menacé d’effondrement et aucun responsable n’a pris ce problème en considération», a-t-il regretté.
Une réalité que notre source a du mal à digérer d’autant que ces mêmes responsables ont  brillé par leur absence lors de la catastrophe. «On a eu droit à la seule visite des forces de l’ordre qui ont établi leur rapport avant de disparaître. Elles n’ont même pas pris la peine d’assurer notre sécurité.
On a pris contact avec les responsables de la préfecture des arrondissements d’Anfa, avec le caïd et avec la Sonadac, mais personne n’a jugé bon de traiter notre problème, se contentant de nous ballotter d’un service à l’autre», nous a-t-il confié.
Chouikh Abdallah, l’un des occupants de la même maison effondrée, est, lui aussi, en colère. «Pas plus tard que mardi dernier, on a été en réunion avec les responsables pour tirer la sonnette d’alarme et leur expliquer que la situation est grave. Mercredi, notre maison s’est écroulée. Ce qui ne peut que témoigner de l’indifférence et du laxisme de nos responsables», nous a-t-il lancé. D’autant que la maison en question a été recensée comme menaçant ruine mais aucune décision d’évacuation n’a été prise. «On est restés parce que personne ne nous a demandé d’évacuer les lieux.  Surtout que nous sommes une famille nombreuse et notre évacuation aurait demandé des moyens financiers conséquents dont on ne dispose pas», nous a-t-il précisé.
Pourtant, la colère de cette famille est partagée par la famille de Nouari Bouchaîb, l’une des occupantes de la maison effondrée à Derb Taliane, qui ont eux aussi tiré la sonnette d’alarme il y a bien longtemps. «Notre maison a été déjà partiellement détruite. Mais on n’a pas pu la quitter faute de mieux. Les autorités locales nous ont accordé une place dans les centres d’hébergement situés dans une école de la ville  mais on a refusé de nous y rendre», nous a-t-il expliqué. «Seul le mokaddem a fait le déplacement. Pour les autres, personne n’ose pointer le bout de son nez», nous a-t-il déclaré.
Aujourd’hui, ces familles sinistrées ne savent plus à quel saint se vouer. «Actuellement, on dort chez nos voisins mais on ne sait pas jusqu’à quand cette situation va durer», nous a confié  Nabil Zahrane. Une réalité amère à laquelle Nouari Bouchaîb n’a pas échappé. «Je vis actuellement dans un centre d’hébergement et mes enfants sont logés chez des voisins», nous a-t-il révélé. Une situation qui va perdurer, semble-t-il puisque la direction de la Sonadac, chargée du projet de relogement, a informé ces sinistrés qu’elle ne disposait pas de solution miracle pour eux et qu’ils sont obligés d’attendre. Mais jusqu’à quand?

Hassan Bentaleb
Vendredi 3 Mai 2013

Lu 659 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs