Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Deux longs métrages marocains en compétition officielle à Buenos Aires

La 3ème édition du Festival international du film arabo-latino-américain se tient jusqu’au 11 novembre




Deux longs métrages marocains en compétition officielle à Buenos Aires
Les films «My Brother» (Mon frère, France-Maroc, 2012) et «Les mécréants» (Maroc-Suisse, 2012) sont à l’affiche de la troisième édition du Festival international du film arabo-latino-américain de Buenos Aires dont le coup d’envoi a été donné vendredi soir.
Réalisés respectivement par les cinéastes Kamal El Mahouti et Mohcine Besri, ces deux longs métrages ont été sélectionnés pour représenter le Maroc dans la compétition officielle.
Traversé par la musique gnawa et ses rythmes lancinants, «My Brother» relate l’histoire de Mo Bensalah, un artiste peintre perdu entre la France et le Maroc.
Après une rupture amoureuse, ce dernier tente de noyer son chagrin dans la création de toiles, espérant ainsi sortir de la situation qui le dévore à petit feu.
« My Brother » a été projeté dimanche soir à Buenos Aires dans le cadre de la compétition officielle de cette troisième édition.
Le film « Les mécréants » relate l’histoire de trois jeunes islamistes qui, après avoir kidnappé un groupe de jeunes comédiens en partance pour une tournée pour la présentation de leur dernière création, se retrouvent coupés de leur base. Et pour cause, ils attendent les ordres de leur maître qui n’arriveront jamais.
Quelque peu perdus, les comédiens ne comprennent pas vraiment ce qui se passe ou plutôt ce qui se joue devant eux, refusant de croire au cauchemar dans lequel ils sont plongés. Une mauvaise pièce qu’ils n’avaient jamais prévu de jouer.
Alors que tous les plans pour se sortir de cette situation sont échafaudés, «s’ensuit alors un huis clos de sept jours au cours desquels les deux camps sont amenés à cohabiter, s’affronter et remettre en question leurs préjugés mutuels», suggère le synopsis.
Le film est interprété par les comédiens Omar Lotfi, Amine Ennaji, Jamila El Haouni, Maria Lalouaz, Abdenbi El Benioui, Aïssam Bouali, Mostapha El Houari et Rabii Tadlaoui, entre autres.
Il est à souligner qu’une vingtaine de longs et courts métrages du monde arabe et du sous-continent sud-américain participent à cette troisième édition. Laquelle propose également la projection d’autres productions de fiction et des documentaires issus des pays arabes et de l’Amérique latine.
Promouvoir le brassage des cultures arabe et latino-américaine à travers diverses manifestations culturelles à même de rapprocher les peuples des deux régions. Tel est l’objectif de ce rendez-vous cinématographique organisé par la Fondation Cine Fertil (cinéma fertile). Le festival, qui se tient jusqu’au 11 novembre courant, décernera le Prix Latinarab AFAC (Fonds arabe des arts et de la culture) au meilleur long métrage de la compétition officielle.

Alain Bouithy
Mardi 5 Novembre 2013

Lu 491 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs