Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Deux jumeaux proposés en offrande à Daech par leur propre mère

Jugée en Catalogne, la maman ingrate encourt sept ans de prison




L’Audiencia Nacional (la plus haute juridiction espagnole) jugera cette semaine Rhimou Ben Youssef, une Marocaine résidant à Badalona, une commune de la province de Barcelone, en Catalogne.
Elle est accusée d’avoir aidé ses deux enfants jumeaux de 15 ans à rallier les rangs du groupe terroriste Daech en Syrie. Le parquet a requis une peine de 7 ans de prison et une amende de 1800 euros.
Selon la presse espagnole, cette femme a déjà perdu son fils aîné, Yassine Attanji, membre du groupe jihadiste Ahrar Al-Cham, dans ce conflit.
D’après le journal El National, Chakir et Chakib, nés en 1999, se sont radicalisés après la mort de leur frère. Ils ont abandonné l’école secondaire à Badalona et sont retournés au Maroc pour intégrer une école coranique. Leur mère assure qu’elle les a éloignés de la Catalogne, car elle avait peur qu’ils basculent dans la délinquance ou qu’ils sombrent dans la drogue.  
D’après la même source, les deux frères jumeaux ont été recrutés par le groupe terroriste Daech et plus précisément par un certain Mohammed Mouhiddine. En effet, ils se sont installés à Fnideq pour préparer leur voyage en Syrie. Mais leur mère est venue en mars 2015 au Maroc pour ensuite ramener ses enfants à Badalona.
 L’histoire ne s’arrête pas là. Les deux jumeaux ont voulu effectuer le voyage en Syrie et leur mère a contacté Mouhiddine à cet effet. Même si la femme était au début réfractaire à l’idée d’envoyer ses deux fils en Syrie, elle a finalement acquiescé à leur demande.
Les deux jumeaux et leurs parents ont été appréhendés par la police alors qu’ils quittaient la Catalogne vers la Syrie. Les deux fils ont été condamnés à 18 mois de réclusion dans un centre de réforme.
Selon la presse, ils ont assuré que le groupe terroriste profite de la marginalisation et du manque d’opportunité pour les jeunes migrants, en leur promettant la richesse et le paradis.
Ils ont demandé que leur mère ne soit pas condamnée du fait qu’elle a tenté de les dissuader en leur retirant les passeports. Mais le parquet a estimé qu’elle a collaboré avec le recruteur de Daech en se basant sur des enregistrements téléphoniques.
Par ailleurs, le quotidien espagnol El Mundo a brossé le portrait du leader de la cellule jihadiste qui a été démantelée la semaine écoulée dans une opération policière conjointe entre le Maroc et l’Espagne. Il s’agit en l’occurrence de Mohamed Hafid originaire du préside occupé de Mellilia et qui a été arrêté au Maroc.
Selon El Mundo, Hafid militait dans les rangs du Parti populaire mais son revirement idéologique s’est produit en trois ans seulement. En effet, il a rompu sa relation avec une femme et s’est marié avec autre de Mellilia qui porte le niqab. Après quoi, il a pris une deuxième jeune femme.
« Comment un militant du Parti populaire s’est-il transformé en jihadiste ? », s’est interrogé le quotidien espagnol. Surtout que Hafid « n’avait pas le profil d’un jeune marginalisé. Il était adulte aux facultés mentales saines, avait un travail stable, une femme et une reconnaissance sociale ».

T.M
Jeudi 14 Septembre 2017

Lu 873 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs