Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Deux hommes inculpés d'activités terroristes après de nouvelles perquisitions en Belgique


Le sentiment d'insécurité reste fort après les attentats du 22 mars qui ont fait 32 morts à Bruxelles



Les deux hommes arrêtés en Belgique lors d'opérations antiterroristes de la police ont été inculpés de "participation aux activités d'un groupe terroriste", a indiqué samedi soir le parquet fédéral belge.
Ces inculpations font suite à plusieurs perquisitions qui se sont déroulées dans la nuit de vendredi à samedi à Verviers (est de la Belgique) et à Tournai, près de la frontière française, a précisé le parquet dans un communiqué.
"Deux personnes, Arnaud C., né en 1983 et E., de nationalité belge (...), sont inculpées de participation aux activités d'un groupe terroriste, comme auteur ou coauteur", a détaillé le communiqué, ajoutant que les perquisitions se sont déroulées sans incident. Ni arme ni explosif n'ont été découverts lors de cette opération.
Le parquet n'a pas voulu livrer d'autres détails, notamment quant à l'identité des individus inculpés.
Selon des médias belges, l'homme appréhendé à Verviers, âgé de 20 ans, aurait projeté de se faire exploser pendant une des retransmissions publiques organisées en Belgique à l'occasion de la rencontre de l'Euro 2016 Belgique-Hongrie dimanche soir à Toulouse (sud-ouest de la France). La semaine dernière, trois hommes avaient été inculpés pour tentative d'assassinat dans le cadre d'une autre opération antiterroriste.
Des dizaines de perquisitions avaient été effectuées dans 16 communes belges, le parquet fédéral ayant expliqué que "les éléments recueillis dans le cadre de l'instruction nécessitaient d'intervenir immédiatement".
Ces opérations avaient été effectuées quelques heures avant le match Belgique-Irlande de l'Euro 2016 de football.
Par ailleurs, la police d'Anvers (nord de la Belgique) a interpellé samedi un combattant de l'Etat islamique (EI) de retour de Syrie, où il serait parti en mars 2013, selon des médias belges.
Il s'agit d'un ancien chef du groupuscule radical islamiste Sharia4Belgium, Saïd M'Nari, 38 ans, condamné par défaut à douze ans de prison en Belgique, ont-ils rapporté. Le sentiment d'insécurité reste fort en Belgique après les attentats du 22 mars qui ont fait 32 morts à Bruxelles, même si les Belges continuent à se rassembler dans des lieux publics pour suivre le parcours de leur équipe à l'Euro.

Lundi 27 Juin 2016

Lu 347 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs