Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Deux enfants marocains sur le toit du Royaume





Yanis et Adam Oulad, âgés de 6 et 9 ans, ont gravi le Toubkal après 18 heures de marche



Yanis est le plus jeune enfant au monde à avoir réaliser cet exploit

Deux jeunes frères belgo-marocains, Yanis et Adam Oulad, ont atteint le sommet du célèbre Mont Toubkal, considéré comme la plus haute montagne du Maroc et le toit de l’Afrique du Nord.
Agés respectivement de six et neuf ans, les deux frères sont parvenus à gagner le sommet de cette montagne haute de 4167m, vendredi 31 juillet dernier. L’ascension de cette montagne, située à 63 km au sud de Marrakech, dans la province d'Al Haouz, s’est faite au bout de 18 heures de marche, réparties sur deux jours.
Après un effort intense, défiant le mal aigu des montagnes, les deux enfants en compagnie de leur père, Zakaria Oulad, sont arrivés sur le toit du Maroc main dans la main. Sous le regard admiratif d’autres randonneurs et amoureux de la montagne qui réalisaient également leur rêve.
Si l’on en croit les registres et les responsables des deux refuges du Toubkal ainsi que les guides locaux, Yanis et Adam Oulad pourraient avoir réalisé un exploit. Et pour cause, ces derniers ont affirmé n'avoir jamais vu d'enfant de moins de huit ans atteindre le sommet. Il faut dire qu’un jeune Anglais, Caleb White, âgé de 8 ans était jusqu’à ce jour considéré comme le plus jeune à avoir escaladé la fameuse montagne.
A six ans, Yanis est devenu ainsi le plus jeune enfant à avoir atteint le sommet du Toubkal.
Quoi qu’il en soit, le trio est fier d’avoir réussi son pari : atteindre le point culminant du plus haut sommet de l’Atlas et, qui plus est, le plus élevé d’Afrique du Nord. Il faut toutefois souligner que la conquête de Mont Toubkal n’a pas été aussi facile qu’on pourrait le croire. Bien  que ces alpinistes en herbe et leur père soient des habitués du Haut Atlas, notamment autour de la ville d’Agadir où ils sont installés depuis 2012, l'ascension du Toubkal leur « a demandé une gestion plus pointue des différents paramètres de la haute montagne tels que le vent, le froid et surtout le manque d'oxygène », explique le père dans un communiqué. « Les nuits sous la tente, en autonomie totale, et les réveils à 4h du matin ont également ajouté du piment à leur aventure », souligne-t-il.
Il est à préciser que le Jebel Toubkal Il se trouve à l'intérieur du Parc national qui porte son nom. La montagne attire chaque année amoureux et amateurs de trekking (randonnée pédestre) qui y affluent en grand nombre. 
Les prétendants au sommet du Mont Toubkal sont de plus en plus nombreux chaque été. Cette période est la plus propice à son ascension, selon les spécialistes.
 

Alain Bouithy
Mercredi 5 Août 2015

Lu 1973 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs