Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Deux Marocains viennent d’entrer au “Young : Global Leaders 2015”




Deux Marocains viennent d’entrer au “Young  : Global Leaders 2015”
Les jeunes Marocains Mustapha Mokass et  Abdelmalek Alaoui viennent de rejoindre la prestigieuse communauté des “Young  Global Leaders 2015” (YGL), une initiative phare du Forum économique mondial  (WEF) réunissant les jeunes compétences les plus en vue.
Fondateur de “Climate & Poverty Innovations”, M. Mokass a brillamment  contribué à l’international à la conception de nouvelles solutions aux défis  globaux les plus pressants, à savoir la pauvreté, l’insécurité alimentaire et  le changement climatique.
Ce diplômé d’HEC Paris en développement durable (2004) a fait ses preuves  en matière de montage financier innovant et de partage de risque (partenariat  public-privé), au sein du programme des Nations unies pour l’environnement,  puis de la Banque mondiale.
Ses travaux ont notamment porté sur la réduction des émissions de carbone en  favorisant les investissements privés dans le transfert de technologies vertes  vers les pays émergents. Il met en œuvre des modèles économiques et  technologiques concrets de lutte contre la pauvreté et contre le changement  climatique.
Editorialiste et consultant, Abdelmalek Alaoui est connu pour avoir  développé de 2008 à 2015 Global Intelligence Partners, une entreprise de  conseil en stratégie spécialisée en intelligence économique active sur  l’ensemble de l’Afrique de l’Ouest.
Cette société qui a rapidement acquis la position de leader dans sa zone a  fait l’objet début 2015 d’une opération d’acquisition par le groupe Mazars.
Diplômé en sciences politiques à Paris et titulaire d’un troisième cycle  de l’école de Guerre économique et d’un MBA de HEC, M. Alaoui livre  régulièrement ses analyses dans les colonnes du “Nouvel Observateur” et  contribue au magazine américain Forbes.
Selon un communiqué du World Economic Forum, 187 individus “exceptionnels”  de moins de 40 ans ont été choisis cette année pour leur contribution  substantielle à des travaux visant à “forger le futur de l’industrie et de la  société dans son ensemble”.
Au total, 66 pays sont représentés sur la liste de 2015 qui compte autant  de représentants du secteur public que privé, et près d’une moitié de femmes.
La promotion des YGL 2015 a été établie à partir d’un bassin de plus de  2.000 candidats qui ont été évalués par le cabinet Heidrick & Struggles  (Etats-Unis) et sélectionnés par un comité présidé par la Reine Rania  Al-Abdallah du Royaume hachémite de Jordanie.
Parmi les Young Global Leaders déjà désignés, l’on compte entre autres, le  président du conseil italien Matteo Renzi, la PDG de Yahoo!, Marissa Meyer, le  Premier ministre britannique, David Cameron, Larry Page, cofondateur de Google  ou encore le fondateur de Alibaba Group, Jack Ma.

Mardi 31 Mars 2015

Lu 841 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs