Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Destinés à financer la Rocade méditerranéenne et des projets d’eau potable : Prêts japonais d’un montant global de 2,16 milliards de DH au Maroc




Destinés à financer la Rocade méditerranéenne et des projets d’eau potable : Prêts  japonais d’un montant global de 2,16 milliards de DH au Maroc
Salaheddine Mezouar, ministre de l'Economie et des Finances et Toshinori Yanagiya, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Japon à Rabat, ont procédé, vendredi 19 mars 2010, au siège du département de l’Economie et des Finances, à la signature de deux échanges de notes entre le gouvernement du Royaume du Maroc et le gouvernement du Japon.
En vertu de ces «Echanges de notes», le Japon accorde au Maroc deux prêts d'un montant global de 24 milliards de yens, soit environ 2,16 milliards de DH, pour le financement de deux projets : la Rocade méditerranéenne et l’alimentation en eau potable en milieu urbain.
Le premier prêt, d’un montant de 8.455 millions de yens ou 763 millions de DH, représente un complément de financement du projet «Rocade méditerranéenne», qui consiste en la construction du tronçon Tetouan-Jebha d'une longueur de 120 km. Ce projet, rappelle-t-on, vise à permettre le désenclavement de la région du nord, la réactivation économique du littoral et la facilitation d'accès aux infrastructures de base et aux équipements sociaux des populations de la région.
Le deuxième prêt, d’un montant de 15.487 millions de yens ou 1,4 milliard de  DH, est destiné, précise-t-on, auprès du ministère de l’Economie et des Finances, à financer des projets de l’ONEP (Office national d’eau potable) d’alimentation en eau potable des provinces de Khémisset et Khouribga. Pour mémoire, ces projets concernent «la construction de stations de traitement, de renforcement de la production et de l'adduction de l'eau potable à partir de ressources en eau superficielles comprenant des prises d'eau sur barrages et sur des stations de traitement, dans les régions de Khémisset et Khouribga».
De même source, on précise qu’à  l'issue de la signature des «Echanges de notes », deux contrats de prêts ont été signés respectivement entre JICA (Japan International Cooperation Agency) et le ministre de l'Economie et des finances d'une part, et le directeur général de l'ONEP d'autre part.
A cette occasion, Salaheddine Mezouar, après avoir félicité Toshinori Yanagiya pour sa nomination en tant que nouvel ambassadeur du Japon à Rabat, a passé en revue les différents volets de la coopération financière entre le Maroc et le Japon. Les deux parties se sont félicitées de la qualité de cette coopération qui reflète les relations d'amitié et de respect mutuel qui unissent les deux pays.
Tout en soulignant le caractère exemplaire de la coopération maroco-japonaise, M. Mezouar a exprimé le souhait que le soutien financier et technique qu'apporte le Japon à notre pays puisse se renforcer et se diversifier davantage à l'avenir afin qu'il contribue encore plus à la réalisation de notre ambitieux programme de réformes économiques et sociales et à la mise en œuvre de plans de développement sectoriels, qui nécessitent un effort financier important et, par conséquent, un appui substantiel de la part des pays amis comme le Japon.
Il est intéressant de rappeler que le volume des engagements de la JICA au titre des prêts d'aide publique au développement au Maroc se sont développés à un rythme soutenu au cours des dix dernières années, pour atteindre 244 milliards de yens, soit environ 2,41 milliards $ (ou 17,9 milliards de  DH).
Le nouvel ambassadeur, Toshinori Yanagiya, de son côté, s'est félicité des relations bilatérales et a confirmé que le Japon et le Maroc ont réussi à bâtir une coopération exemplaire et fructueuse, notamment dans le secteur de l'eau et des routes. Rappelant son engagement envers l'Afrique exprimé lors de la TICAD, le gouvernement du Japon est toujours heureux de pouvoir répondre présent pour contribuer aux réformes entreprises par le gouvernement du Royaume du Maroc pour consolider la croissance économique et le développement durable. 

Achir Karim
Lundi 22 Mars 2010

Lu 512 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs